Lu dans la presse
URL courte
Par
0 177
S'abonner

Moins d'un jour après qu'Hillary Clinton a annoncé sa candidature à la présidentielle américaine, les USA se focalisent sur Marco Rubio, sénateur de Floride et candidat républicain le plus extraordinaire, écrit mercredi le 15 avril le quotidien Kommersant.

Tout d'abord, Marco Rubio est descendant d'immigrés cubains, ce qui pourrait lui permettre d'attirer une partie considérable de l'électorat démocrate. Par ailleurs, il se présente comme l'antipode de Hillary Clinton, candidate principale du Parti démocrate. Lors de son intervention en Floride, où il est né, Marco Rubio a considéré l'ancienne secrétaire d'État comme une femme politique "d'hier" et promis que la "voie vers le nouveau siècle de l'Amérique" serait tracée par une nouvelle génération de leaders, à laquelle il appartient naturellement selon lui.

Aux yeux des Américains, la question essentielle réside dans la capacité des candidats à protéger le mode de vie et le système de valeurs qu'on appelle traditionnellement le "rêve américain".

Selon le premier discours électoral de Marco Rubio, son parcours et l'histoire de sa famille peuvent être considérés comme une représentation classique du rêve américain. Son père était barman et sa mère travaillait comme femme de ménage et caissière.

Marco Rubio se présente comme un homme qui a réussi grâce aux possibilités octroyées par la société américaine et espère obtenir le soutien des hommes d'affaires qui se tiennent aux mêmes principes que lui.

Compte tenu de la demande sociale grandissante d'une nouvelle version du rêve américain adapté aux réalités du XXIe siècle, Marco Rubio pourrait effectivement représenter aux élections de 2016 ce nouveau type d'homme politique capable d'attirer une grande partie des voix. Quoi qu'il en soit, pour rivaliser avec Hillary Clinton il lui faudra encore obtenir la nomination du Parti républicain, c'est-à-dire gagner les élections primaires en battant Jeb Bush, ancien gouverneur de Floride.

Pour Marco Rubio, ce choix politique et personnel est très difficile: il avait commencé sa carrière politique en Floride sous l'égide de Jeb Bush, dont il était devenu le protégé pendant 15 ans.

Mais sa thèse de lutte contre les dynasties politiques force Marco Rubio à jeter un défi non seulement à Hillary Clinton, mais aussi à Jeb Bush. La politique américaine excluant par défaut toute imitation de lutte, les primaires américaines devraient être l'une des parties les plus passionnantes et les plus surprenantes de la course électorale: Marco Rubio sera obligé de combattre son mentor pour prouver la force de ses ambitions.

Lire aussi:

Hillary Clinton pourrait battre le record de la campagne électorale la plus chère
Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
élections, Hillary Clinton, Jeb Bush, Marco Rubio, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook