Lu dans la presse
URL courte
Par
L'Etat islamique (2014) (1131)
0 614
S'abonner

Les représentants de l'organisation extrémiste État islamique (EI) ont soutenu la fusillade qui a éclaté lors d'un concours de caricatures sur le prophète Mahomet dans l’État du Texas, aux USA. La police poursuit l'enquête, alors que les experts mettent en garde contre un risque de nouveaux attentats aux USA.

Plus tôt la police de Garland, au Texas, avait annoncé que dans la soirée de dimanche deux inconnus avaient ouvert le feu sur un parking à proximité du centre culturel où se déroulait un concours de caricatures du prophète Mahomet. Les attaquants ont été abattus par la police.

La police a ainsi réussi à empêcher une tragédie: un seul garde de sécurité a été blessé, les visiteurs et les participants ont été évacués.

Plusieurs représentants d'organisations islamistes proches de l'EI ont annoncé sur Twitter leur soutien aux terroristes abattus. Sachant que d'après les médias, seulement quelques minutes avant que les terroristes n'ouvrent le feu, l'utilisateur Shariah is Light (charia est lumière) a publié un commentaire portant un hashtag #texasattack. Cependant, le compte a été rapidement supprimé. Dans les minutes qui ont suivi le début de l'attaque, le Britannique Junaid Hussain, qui combat en Syrie dans les rangs de l'EI, a publié sur son blog un nouveau commentaire avec ce même hashtag: "Ils pensaient que les guerriers de l'EI n'arriveraient pas jusqu'à eux au Texas". La police poursuit l'enquête et la fouille des voitures des tireurs.

Ce concours de caricatures controversé visait à "protéger la liberté" et ses organisateurs avaient annoncé un prix de 10 000 dollars pour le vainqueur. Parmi les invités se trouvait le chef du parti de la liberté néerlandais d'extrême-droit Geert Wilders, qui s'oppose à l'islamisation de l'Europe et a déjà reçu de nombreuses menaces des islamistes.

 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Charlie Hebdo lance son édition en Ukraine
L’EI se lance sur le marché de l’art
L’État islamique prend la Belgique pour cible
Fusillade au siège de Charlie Hebdo à Paris
Tags:
fusillade, caricature, Etat islamique, Geert Wilders, Junaid Hussain, Prophète Mahomet, Garland, Texas, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook