Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeaux de la Russie de l'UE et de la France

    Les patrons français rencontrent Sergueï Lavrov

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    0 492

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est réuni hier à huis clos avec des représentants d'entreprises françaises à Moscou.

    Le ministre a exposé aux hommes d'affaires la vision russe des causes et des solutions pour sortir de la crise politique qui a divisé l'Ukraine. Les participants ont grandement apprécié le ton et la forme de la discussion, et entendu dans les propos de Sergueï Lavrov la disposition de Moscou de poursuivre la coopération avec les entreprises européennes.

    Selon une source française, cette rencontre a été initiée par Emmanuel Quidet, président de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR) — organisation qui réunit pratiquement tous les représentants des compagnies françaises travaillant sur le marché russe. Sergueï Lavrov lui avait remis mi-mai l'insigne du ministère des Affaires étrangères "Pour la contribution à la coopération internationale". Emmanuel Quidet avait alors invité le ministre à évoquer certaines questions d'actualité avec les membres de la chambre.

    Selon certaines informations, environ 90 représentants de compagnies françaises ont participé à cette réunion à huis clos, notamment Accor, Air Liquide, Auchan Russia, Castorama Kingfisher Russia, Crédit Agricole, Gide Loyrette Nouel ou Thales. Des représentants de l'ambassade de France en Russie étaient présents dans la salle. La discussion, "vive et confidente", a duré plus de deux heures alors qu'elle était initialement fixée pour une heure et demie.

    "Le Ministre a présenté une analyse détaillée des relations internationales, des perspectives de normalisation des relations entre la Russie et l'Union européenne dans le contexte des tentatives continues de faire pression sur la politique étrangère indépendante de l'État russe", rapporte le ministère des Affaires étrangères. Les dirigeants des compagnies françaises représentées en Russie, favorables à la fin de la "guerre des sanctions", ont confirmé leur attachement à un partenariat étroit avec la Russie.

    Rappelons que la France est le deuxième pays derrière l'Allemagne en termes d'investissements directs dans l'économie russe. Selon la CCIFR, il est question d'environ 14 milliards d'euros.

    En automne 2014, le ministre Lavrov avait également rencontré à huis clos des entrepreneurs allemands. Selon certaines informations, les hommes d'affaires italiens sont les prochains sur la liste du ministre.

     

    Lire aussi:

    Sanctions de l'Occident contre la Russie
    Russie-France: Poutine appelle à rétablir la coopération
    Sanctions: réaction de la Chambre de commerce franco-russe
    «Sans la Russie, l'Europe serait mutilée»
    Tags:
    sanctions, Union européenne (UE), Gide Loyrette Nouel, Crédit Agricole, Castorama Kingfisher Russia, Auchan Russia, Air Liquide, Accor, Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), Emmanuel Quidet, Sergueï Lavrov, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik