Lu dans la presse
URL courte
Par
0 19
S'abonner

95 patients sont dans un état "instable" après avoir été touchés par le coronavirus MERS en Corée du Sud.

Les autorités du pays ont promis d'accorder aux médecins du centre anticrise des pouvoirs extraordinaires pour lutter contre le virus. Des vacances anticipées ont été décrétées dans un établissement scolaire sur dix.

Selon le Centre de lutte contre le coronavirus MERS auprès du ministère sud-coréen de la Santé, l'état de neuf des 95 patients est "instable".

Une femme de 68 ans est morte à cause du virus mardi, portant le nombre de victimes à sept et l'indice de mortalité à 7,3%. Toutefois, le tableau général ne change pas: toutes les victimes sont des personnes âgées qui avaient déjà de sérieux problèmes de santé. Les médecins ont souligné une nouvelle fois qu'un organisme sain arrivait lui-même à combattre le virus et que souvent, la maladie n'est pas transmise aux personnes ayant une immunité normale même après un long contact avec des malades.

Les autorités du pays luttent activement contre la propagation du virus. Son apparition dans la plus grande clinique de Corée du Sud — Séoul ASAN — n'a pourtant pas pu être évitée. 2 892 personnes sont actuellement en quarantaine, soit 384 de plus que la veille. Une grande majorité se trouve en quarantaine à domicile.

Désinfection d'un avion à l'aéroport international d'Incheon, en Corée du Sud
© AP Photo / Park Ji-ho/Yonhap via AP
La Corée du Sud est désormais confrontée à d'autres problèmes, depuis que le MERS s'est transformé en problème économique. Le virus a notamment affecté le secteur touristique. Selon l'agence nationale du tourisme de Corée du Sud, 45 000 personnes ont déjà renoncé à venir dans ce pays. L'agence russe du tourisme a préconisé hier de s'abstenir de voyager en Corée du Sud en raison de la propagation du virus, ainsi qu'en Arabie saoudite, au Qatar et aux Émirats Arabes Unis. Le ministère sud-coréen des Finances a l'intention de recourir à diverses mesures économiques pour soutenir le tourisme, le commerce de détail et d'autres secteurs économiques locaux les plus touchés par la situation actuelle.

Les médias locaux accordent au coronavirus une telle attention qu'ils provoquent une forte inquiétude, y compris auprès des étrangers. 

Lire aussi:

Linda Kebbab, policière insultée: «je ne suis pas une indigène, je suis Française!»
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Tags:
épidémie, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook