Lu dans la presse
URL courte
Par
1273
S'abonner

Le ministre saoudien de la Défense, le prince Mohammed Ben Salmane, fils du roi Salmane, est attendu cette semaine en Russie, écrit mercredi 17 juin le quotidien Kommersant.

La visite du prince, numéro trois dans la hiérarchie du pouvoir saoudien, vise à débloquer les relations entre les deux pays, gelées en raison de leurs positions opposées sur la Syrie. Des sources rapportent la préparation d'une rencontre entre le prince et le président russe Vladimir Poutine en marge du Forum de Saint-Pétersbourg. La venue de la délégation saoudienne risque de faire sensation compte tenu des liens étroits entre Riyad et Washington, qui appelle en ce moment ses alliés à soutenir la politique de sanctions contre la Russie.

Selon les sources diplomatiques saoudiennes, la visite du ministre de la Défense à Saint-Pétersbourg commencera jeudi. Il pourrait être rejoint au forum économique de Saint-Pétersbourg par un autre haut représentant saoudien — le ministre des Affaires étrangères Adel al-Jubeir.

Les experts interrogés voient dans la visite de la délégation saoudienne un prélude à celle du roi saoudien en personne. Le président Poutine l'avait invité lors d'une conversation téléphonique le 2 avril.

Le prince Mohammed Ben Salmane et les personnes qui l'accompagnent ne sont pas l'unique délégation saoudienne à se rendre en Russie cette semaine. Des militaires saoudiens sont notamment présents à Koubinka, au forum militaro-technique international Armée 2015. L'agence de presse russe a rapporté, se référant à des sources saoudiennes, que les militaires avaient l'intention d'évoquer l'achat de missiles tactiques russes Iskander-E. L'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport s'est refusé à tout commentaire. Mais plusieurs sources informées ont confirmé que l'Arabie saoudite était effectivement dans la liste des acheteurs potentiels de ces missiles.

Toutefois, il est peu probable que la question de la livraison des Iskanders à Riyad soit réglée à court terme. Le producteur de ces missiles est actuellement chargé par les commandes du ministère russe de la Défense (120 Iskanders doivent être mis en service d'ici 2020), et il ne sera donc pas possible de remplir les commandes étrangères avant 2016-2017. "D'ici là, on saura si les intentions de l'Arabie saoudite sont sérieuses", explique une source.

Lire aussi:

L'Arabie saoudite contre le reste du monde
Arabie saoudite: le roi Salmane changera de politique (expert)
Pétrole: l'Arabie saoudite ne joue pas contre la Russie (Rosneft)
Tensions et gros incendie aux abords de la gare de Lyon à Paris - vidéos
Tags:
Mohammed ben Salmane Al-Saoud, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2015, Vladimir Poutine, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook