Ecoutez Radio Sputnik
    Pékin. Place Tiananmen

    Pékin: un défilé de la Victoire international... et politisé

    © Sputnik . Alexei Babushkin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    4253
    S'abonner

    L'Occident craint que les célébrations du 70e anniversaire de la Victoire sur le Japon, prévues le 3 septembre sur la place Tiananmen de Pékin, ne se transforment en démonstration de puissance militaire pour la Chine.

    Pour la première fois, des soldats étrangers prendront part à ces festivités. Les noms des invités ne sont pas encore divulgués mais on sait déjà que le président russe Vladimir Poutine sera présent aux célébrations. En Chine comme en Russie, cette date sera un moyen de renforcer la cohésion de la nation et un outil d'éducation patriotique. Les USA et leurs alliés ne sont pas d'accord avec cette approche.

    Selon les responsables militaires chinois, la parade "aidera à relier le passé et le futur, à renforcer les relations de la Chine avec la communauté internationale et à diffuser les idées de paix et de développement". Pour la première fois, les troupes d'élite modernes défileront avec des unités de divisions régulières et des groupes de partisans qui ont lutté contre les occupants japonais dans le Nord-Ouest du pays. Autre nouveauté: les anciens combattants de l'armée du Kuomintang, dirigée par Tchang Kaï-chek, seront également invités aux célébrations. Jusqu'ici, les historiens officiels faisaient valoir que le rôle principal dans la résistance avait été joué par le Parti communiste chinois mais aujourd'hui, cette évaluation a été révisée: selon l'ancien Secrétaire général du parti communiste chinois, Hu Jintao, la principale force de résistance fut assurée par les troupes gouvernementales, c'est-à-dire celles du Kuomintang.

    Alexandre Issaïev, chercheur à l'Institut de l'Extrême-Orient, note pour Nezavissimaïa Gazeta que l'objectif de la Chine "est de montrer sa puissance militaire, de montrer qu'elle fait partie des États vainqueurs". Après la conférence du Caire de 1943, la Chine a rejoint la coalition antifasciste. Et le fait que l'importance de cette date soit maintenant accentuée en Chine est tout à fait compréhensible. "Comme en Russie, elle contribue à l'union de la nation et répond à la nécessité de renforcer les humeurs patriotiques", analyse le chercheur.

    La presse chinoise souligne que la contribution de la Chine à la défaite de l'ennemi est souvent sous-estimée, bien qu'elle ait perdu 30 millions de personnes dans le conflit. La résistance des Chinois a épuisé les ressources du Japon et "limité sa capacité de mener la guerre contre d'autres pays, ce qui a joué un rôle crucial dans la victoire sur le fascisme". Alexandre Issaïev précise: "Certains historiens chinois considèrent que la résistance de la Chine a contribué au succès des alliés anglo-américains dans la guerre du Pacifique. Ils soutiennent également qu'elle a empêché le Japon d'ouvrir un deuxième front contre l'URSS. Notamment, à cause des actions actives de la Chine contre les Japonais, l'Armée rouge aurait ainsi pu transférer ses forces de l'Extrême-Orient vers l'Ouest pour la bataille pour Moscou. Je ne sais pas si les historiens russes sont d'accord avec un tel point de vue — je n'ai pas lu de tels ouvrages".

    Musée militaire à Pékin, novembre 1999
    © AFP 2019 Stephen SHAVER
    L'agence Bloomberg, se référant à l'avis des fonctionnaires du Pentagone, souligne que la parade permettra à la Chine d'illustrer ses succès dans la modernisation de son armée. Le retard sur le plan technique par rapport aux USA se réduit, et les Chinois lancent un défi à la domination américaine dans l'Ouest du Pacifique. Ajoutez à cela que c'est exactement sur la place Tiananmen que l'armée avait réprimé les manifestations des étudiants en 1989, et vous comprendrez pourquoi les leaders des puissances occidentales réfléchissent longuement à l'invitation de Pékin.

    Lire aussi:

    70 ans de la Victoire: la Russie invitée au défilé militaire de Pékin
    Les Etats-Unis, la Russie et la Chine disposent des armées les plus puissantes du monde
    La Russie et ses alliés ont prouvé que le monde ne se limite pas à l'Occident
    Tags:
    parade, défilé, Seconde Guerre mondiale, Kuomintang, Japon, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik