Lu dans la presse
URL courte
Par
L'Etat islamique (2014) (1131)
181
S'abonner

Les renseignements britanniques ont déjà obtenu du gouvernement le "permis de tuer" des dirigeants de l'organisation extrémiste État islamique.

La guerre secrète de Londres contre le groupe radical va commencer en dehors du Royaume-Uni. Le gouvernement de Cameron a été poussé à prendre cette décision après l'attentat sanglant perpétré à Sousse, en Tunisie, où le terroriste Seifeddine Rezgui inspiré par le djihad a tué 40 touristes étrangers, dont 30 étaient des citoyens britanniques.

Downing Street a déjà donné le feu vert aux forces spéciales SAS pour commencer des raids sur les territoires contrôlés par l'EI en Syrie et en Irak, selon des sources des renseignements britanniques.

Les forces spéciales ont carte blanche pour éliminer ou capturer des dirigeants de l'organisation terroriste, notamment ceux qui étaient directement impliqués dans la planification et l'organisation de l'attentat en Tunisie. Jusqu'à 100 hommes des SAS participeront à l'opération au Moyen-Orient en coordination avec les forces spéciales américaines et les commandos de marine britanniques.

Ces opérations seront planifiées au QG interarmées permanent des forces spéciales à Northwood, au nord-ouest de Londres. Les sources rapportent que chaque mission devrait nécessiter l'approbation du premier ministre. 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Tunisie: l'auteur de l'attentat de Sousse travaillait comme animateur
Le Royaume-Uni pourrait rejoindre la coalition anti-EI en Syrie
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid en buvant du pastis conseillé par Didier Raoult
Tags:
Etat islamique, David Cameron, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook