Ecoutez Radio Sputnik
    Nguyen Phu Trong et Bill Clinton

    Les USA jouent la carte antichinoise avec le Vietnam

    © REUTERS/ Tri Dung
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    234185540

    Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien (PCV) Nguyen Phu Trong a entamé aujourd'hui une visite à Washington.

    Les ennemis d'autrefois sont devenus partenaires. Ils sont rapprochés par la volonté d'élargir les liens d'affaires et de s'opposer à l'expansion de Pékin en mer de Chine méridionale. La Maison blanche voudrait intégrer le Vietnam au Partenariat transpacifique (TPP), où les USA joueront un rôle central.Il y a 40 ans prenait fin une des plus sanglantes guerres du XXe siècle — la guerre du Vietnam. Un petit pays a vaincu une superpuissance, mais à quel prix. L'ancienne génération des Vietnamiens se souvient encore de cette guerre, mais cela n'a pas empêché Washington de normaliser les relations avec Hanoï.

    Comme le fait remarquer dans le Washington Post le membre du Comité central du PCV Hoàng Binh Quân, la visite de Nguyen Phu Trong est appelée à marquer une nouvelle étape importante dans le renforcement des relations américano-vietnamiennes.

    Selon cet homme politique, qui préside le comité des relations internationales du Comité central, l'invitation de l'administration du président américain Barack Obama signifie que les USA respectent le choix du régime politique fait par le Vietnam. En d'autres termes, ils sont prêts à coopérer avec les communistes qu'ils combattaient jadis.

    "Le système politique du Vietnam n'est pas identique à celui des USA, mais sur les principaux aspects nous cherchons à avancer dans la même direction — vers l'économie de marché, une forte protection des investisseurs, la paix et la stabilité dans les affaires internationales", estime l'auteur de l'article. Par ailleurs, Hoàng Binh Quân souligne que le Vietnam soutient à part entière l'accord TPP prôné par les USA.

    Bien évidemment, le fonctionnaire vietnamien ne pouvait pas dévoiler ouvertement un autre aspect de cette visite, qui est géopolitique. Mais c'est bien la géopolitique qui pousse les deux pays à se rapprocher, écrit le New York Times. La puissance de la Chine croît, ce qui incite Washington et Hanoï à former des alliances pour faire contrepoids à Pékin. Les Vietnamiens souhaitent une présence militaire américaine accrue en Asie. Le fait est que le Vietnam et la Chine n'arrivent toujours pas à s'entendre sur la souveraineté de certaines îles en mer de Chine méridionale. Des incidents militaires se sont même déjà produits sur des territoires contestés et aux alentours.

    L'an dernier, les Américains ont levé l'interdiction de fournir au Vietnam des armes non létales. Aujourd'hui, les USA pourraient également lever l'embargo sur la livraison d'armements modernes à leur ancien ennemi. Du moins, ce sera l'un des thèmes évoqués par le secrétaire général du PCV à Washington.

    Lire aussi:

    Mer de Chine méridionale: Hanoï refuse de stopper ses travaux de fortification
    Le matériel de guerre russe et américain est à nouveau au Vietnam
    Tags:
    Nguyen Phu Trong, Chine, Vietnam, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik