Lu dans la presse
URL courte
Par
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)
96010
S'abonner

En dépit des problèmes, les Brics sont un bloc en croissance ayant une puissance économique égalant déjà celle des USA, écrit vendredi le site de la chaîne RT.

Il est d'autant plus étrange que Varsovie ait refusé de participer à la banque commune créée sous l'égide de la Chine et ignoré le sommet qui se tient à Oufa. Toutefois, les raisons ne sont pas économiques, mais politiques, estime un journaliste polonais.

Il faut écouter les Brics. Certes, l'économie chinoise ralentit, l'économie russe est en récession et celles du Brésil et de l'Afrique du Sud rencontrent, comme toujours, des problèmes. En revanche, les affaires de l'Inde vont très bien, et le pays commence son expansion mondiale, comme le prouve l'investissement du constructeur TATA qui prévoit de construire pour presque 2 milliards de dollars une usine Jaguar, écrit le quotidien polonais Rzeczpospolita.

"Mais même dans cette situation, il serait très imprévoyant pour la politique mondiale d'ignorer ces pays et de se concentrer uniquement sur la crise grecque et le traité commercial entre les USA et l'UE", souligne l'auteur. Car la force des économies des Brics est puissante aussi bien en termes d'offre que de demande. Leur PIB total a atteint aujourd'hui le niveau des USA, ce que personne n'oserait ignorer. Alors qu'il y a huit ans, juste avant la crise économique, il ne représentait que la moitié du PIB américain.

BRICS
© Sputnik . Host Photo Agency/Vladimir Astapkovitch
Par ailleurs, ces pays veulent modifier l'économie mondiale. Et ils le font, que les autres le veuillent ou non. Gazprom a déjà changé l'Europe en la divisant à sa guise. Les Chinois ont créé une banque gigantesque qui a séduit 57 fondateurs, dont la Pologne ne fait pas partie pour des raisons qui ne sont probablement pas financières. Pour des raisons politiques, on n'y trouve pas non plus les USA et le Japon, mais ces pays peuvent se permettre une politique très conservatrice. De plus sera créée la banque des Brics avec un capital de 100 milliards de dollars. "Et la manière dont l'argent des deux ressources sera dépensé pourrait réellement changer le monde d'aujourd'hui. Il sera bien plus facile d'emprunter cet argent", affirme le quotidien polonais.

Il faut absolument écouter ce qui a été dit au sommet des Brics à Oufa. "Ce qui y a été dit sur la Grèce a également de l'importance, parce que les Chinois et les Russes ont d'immenses intérêts dans ce pays. Sachant que les Chinois ont également de l'argent qui pourrait considérablement faciliter la réalisation de ces intérêts", conclut la revue Rzeczpospolita.

Dossier:
Les sommets de l'OCS et des BRICS à Oufa (26)

Lire aussi:

Le Conseil d’affaires des BRICS a salué la création d’un pool de réserves monétaires
Banque des BRICS: un défi lancé à l’ordre mondial?
Coup d’envoi des sommets des BRICS et de l'OCS à Oufa
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
BRICS, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook