Lu dans la presse
URL courte
Par
0 02
S'abonner

Le tribunal allemand de Lunebourg a condamné l'ex-officier SS Oskar Gröning, 94 ans, à 4 ans de prison pour complicité dans 300 000 meurtres alors qu'il était encore comptable à Auschwitz.

On ignore encore s'il devra réellement passer le restant de sa vie derrière les barreaux. Après l'entrée en vigueur de la sentence, le procureur devra vérifier l'aptitude de Gröning à purger sa peine en détention. L'état de santé du condamné n'est en effet pas bon. Pendant le procès, Gröning entrait au tribunal à l'aide d'infirmiers et ne pouvait pas se déplacer sans assistance.

Le tribunal a condamné l'accusé à 4 ans de prison au lieu des 3 ans et demi requis par l'accusation. Plus tôt, l'avocat de Gröning, qui a entièrement reconnu sa culpabilité, insistait sur sa disculpation. La défense affirmait que l'accusé ne participait pas directement à l'extermination des Hongrois juifs déportés en 1944. Cependant, le comptable d'Auschwitz a déclaré pendant le procès qu'il ne comptait pas seulement l'argent pris aux détenus, mais qu'il montait également la garde à l'entrée des chambres à gaz pour remplacer d'autres soldats. Il pensait alors seulement garder les bagages des prisonniers.

L'enquête sur le cas d'Oskar Gröning a commencé en 1977 mais n'est pas allée jusqu'au tribunal à cause de l'inaction du Parquet allemand. L'enquête a été suspendue en 1985 et c'est seulement après l'arrivée d'une nouvelle génération d'avocats que de tels procès sont devenus possibles.

Les avocats des 70 plaignants, parmi les détenus d'Auschwitz et leurs proches, ont estimé que la peine était trop faible. Le centre Simon Wiesenthal de Jérusalem a qualifié la sentence de "parfaitement méritée".

Le procès de l'accusé a été interrompu à plusieurs reprises à cause de son état de santé. Cependant, Gröning n'a pas cherché à cacher sa culpabilité et répondait à toutes les questions de manière développée et substantielle.

Lire aussi:

Auschwitz: les horreurs de l'Holocauste
Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Tags:
nazisme, nazis, camp de concentration d'Auschwitz, Seconde Guerre mondiale, Centre Simon Wiesenthal, Oscar Gröning, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook