Ecoutez Radio Sputnik
    Président de la NBD Kundapur Vaman Kamath, la cérémonie d'inauguration à Shanghai

    Les Brics lancent leur propre "FMI"

    © REUTERS / Aly Song
    Lu dans la presse
    URL courte
    Novye Izvestia
    3310

    La nouvelle banque de développement (NBD) des Brics a officiellement ouvert ses portes hier à Shanghai.

    Cet événement marque une étape importante dans la création et l'extension des institutions financières des cinq plus grands pays émergents. Les experts rappellent que la NBD n'est pas encore une véritable concurrente pour les institutions occidentales comme le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque mondiale (BM), mais que sa création même témoigne de la montée en puissance des pays de la région Asie-Pacifique et de leurs partenaires latino-américains.

    Comme l'a noté le président de la NBD Kundapur Vaman Kamath lors de la cérémonie d'inauguration à Shanghai, "les Brics sont cinq pays avec des objectifs communs, que nous devons encore rapprocher davantage".

    Rappelons que la somme des PIB de la Chine, de la Russie, de l'Inde, du Brésil et de l'Afrique du Sud atteint près de 15 000 milliards de dollars (soit environ 20% du PIB mondial). Donc quand le ministre chinois des Finances Lou Jiwei affirme que "la création de la NBD influencera fortement l'économie mondiale et aidera à la relancer", ses propos sont totalement fondés.

    BRICS
    © Sputnik . Host Photo Agency/Vladimir Astapkovitch
    A l'issue du sommet des Brics qui s'est tenu à Oufa début juillet, les experts occidentaux ont déjà annoncé que les USA et l'UE sous-estimaient fortement cette association, et que pour éviter de se retrouver en situation d'isolement les pays développés devaient établir le contact avec les pays des Brics.

    Lou Jiwei a noté que la création de la NBD compléterait le système financier mondial actuel.

    Le FMI et la BM continueront de lutter contre la pauvreté et à maintenir la stabilité du système, alors que la NBD des Brics et la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII), qui ouvrira prochainement, se concentreront sur les projets d'infrastructure des pays membres de l'organisation sollicités actuellement à travers le monde.

    Le capital autorisé de la NBD des Brics s'élève à 100 milliards de dollars, ce qui fait d'elle un acteur notable sur l'arène financière. De plus, les représentants officiels des Brics et les experts financiers voient un grand avenir dans une éventuelle collaboration entre la NBD et la BAII, dont le capital est identique. Ensemble, ces institutions pourront couvrir une grande partie des besoins en investissements des pays d'Asie-Pacifique et de leurs partenaires d'Amérique latine et d'Afrique.

    Par ailleurs, la prochaine étape de l'expansion financière des Brics sera le lancement du Pool de réserves de change, qu'on qualifie déjà de "mini-FMI pour les pays émergents".

    Lire aussi:

    BRICS: l'Afrique du sud ratifie l'accord sur la Nouvelle banque de développement
    BRICS: la Nouvelle banque de développement ouverte à la coopération
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    Tags:
    BRICS, Fonds monétaire international (FMI), Nouvelle banque de développement (NDB), Kundapur Vaman Kamath
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik