Lu dans la presse
URL courte
Par
21598
S'abonner

Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov était en visite en Arabie saoudite avec sa famille et son proche entourage, écrit jeudi le quotidien Izvestia.

Le point culminant de cette visite fut l'ouverture extraordinaire des portes de la Kaaba pour la mère du dirigeant tchétchène, Aïmani Kadyrova. Il s'agit d'un geste très rare dans le monde musulman, qui témoigne de la haute estime portée par le roi d'Arabie saoudite à Ramzan Kadyrov et à sa famille. L'ouverture de ce sanctuaire pourrait être considérée comme une invitation au renforcement des relations entre la Russie et le monde islamique, où Ramzan Kadyrov joue le rôle de médiateur et d'homme de confiance du président russe.

La politique dans le monde musulman sont bien plus subtils qu'en Europe, où tout est basé sur des relations laïques. La religion et même des gestes mineurs de bonne volonté y signifient bien plus que la signature d'un accord d'amitié.

Pour les musulmans, la Kaaba n'est pas un simple lieu de culte: il s'agit, selon le Coran, du premier édifice construit par l'homme pour vénérer Dieu.

Grigori Kossatch, arabiste, professeur à la chaire de l'Orient contemporain de la faculté d'histoire de politologie et de droit à l'Université d'État des sciences humaines de Russie, relève le haut statut de la visite de Kadyrov, qui a été invité par l'héritier du prince héritier — le troisième homme du gouvernement saoudien, le prince Mohammed ben Salmane — quand il se trouvait à Saint-Pétersbourg.

Le rôle croissant de Kadyrov dans le monde islamique est également visible dans le contexte de la longue confrontation entre les USA et la Russie pour le monde arabe. La Russie est en tête pour l'instant, comme on a pu en juger avec les sanctions qu'elle subit aujourd'hui. Le président américain Barack Obama s'est rendu au printemps 2014 en Arabie saoudite et dans d'autres États pour les persuader de soutenir la position antirusse des USA, mais aucun pays musulman n'a soutenu les États-Unis. Fait notable: le dirigeant tchétchène s'est rendu avant Barack Obama en Arabie saoudite, ainsi qu'aux Émirats arabes unis, à Bahreïn, en Jordanie et en Israël, pour rencontrer les dirigeants de ces pays avec un résultat qu'il a qualifié de "fructueux".

"Ramzan Kadyrov fait partie des personnalités russes politiques et publiques qui pèsent dans le monde arabe. Et il est juste que la diplomatie russe doive exploiter le potentiel de ces dirigeants pour établir le contact et un dialogue solide avec la communauté musulmane mondiale", estime Dmitri Orlov, directeur général de l'Agence des communications politiques et économiques.

Lire aussi:

Charlie Hebdo: Kadyrov accuse les services secrets occidentaux
Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Tags:
islam, La Kaaba, Ramzan Kadyrov, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook