Lu dans la presse
URL courte
Par
Situation en Afghanistan (730)
481
S'abonner

Les autorités afghanes et les talibans se réuniront en fin de semaine pour initier un processus de paix dans le pays après le retrait du contingent américain et otanien, écrit mardi le quotidien Kommersant.

Les talibans viennent d'infliger une défaite cuisante aux forces afghanes en s'emparant de la base militaire de la province du Badakhchan. Le gouvernement afghan a donc dû forcer le dialogue dans une situation défavorable. En dépit des affirmations des USA concernant l'aptitude opérationnelle accrue des forces de sécurité afghanes, les statistiques des derniers mois ne sont pas du tout rassurantes pour Kaboul.

Les négociations directes prévues vendredi entre Kaboul et les représentants des talibans sont censées montrer qu'après 14 ans de guerre, les belligérants afghans ont enfin compris qu'il fallait initier un dialogue de paix. Selon les sources afghanes et pakistanaises, le cessez-le-feu fera partie des sujets évoqués.

La déclaration du leader des talibans, Mohammad Omar, confirme que son mouvement est prêt à un accord avec Kaboul. Le mollah Omar qualifie pour la première fois les négociations avec les autorités afghanes de "légitimes". Selon lui, l'objectif final doit être "la fin de l'occupation de l'Afghanistan par les forces extérieures menées par les États-Unis, et l'établissement d'un système gouvernemental islamique".

Toutefois, les talibans ont montré que le début du dialogue n'excluait pas la poursuite des combats. Plus encore, les nouveaux succès contre les forces de sécurité afghanes devraient leur permettre de négocier avec Kaboul depuis une position de force et donc de faire pression sur les autorités afghanes. Après trois jours de combats acharnés au Badakhchan, 125 policiers afghans et leurs chefs se sont rendus et ont même annoncé leur passage du côté des talibans. Par cette victoire, ces derniers ont une nouvelle fois humilié les forces afghanes et ont établi le contrôle dans la vallée de Tirgaran.

En prévision du second cycle de négociations entre les autorités afghanes et les talibans, l'une des principales interrogations concerne le lieu de son déroulement. Des médias russes et étrangers ont rapporté que les négociations devraient se tenir dans le nord-ouest de la Chine, à Ürümqi. Mais une source du gouvernement pakistanais a démenti cette information en précisant que les négociations auraient lieu au Pakistan, et non en Chine. D'après les experts interrogés, la décision résolue d'Islamabad montre qu'il n'a pas l'intention de céder la palme dans le processus de paix afghan.

Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

Nouvelle bavure en Afghanistan: 14 soldats tués dans une frappe US
Afghanistan: chaque heure de guerre coûte 4 M USD aux Etats-Unis
La menace terroriste aux frontières du Tadjikistan
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
talibans, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook