Ecoutez Radio Sputnik
    Camp de misgrants près de Calais

    Des clandestins prennent d'assaut le tunnel sous la Manche

    © AFP 2019 PHILIPPE HUGUEN
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    377
    S'abonner

    Des centaines de clandestins ont tenté de franchir le tunnel sous la Manche pour rejoindre le Royaume-Uni, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia.

    Un réfugié soudanais a perdu la vie en tentant la traversée. Le comité de crise Cobra s'est réuni d'urgence à Londres sous la présidence de la ministre de l'Intérieur Theresa May, qui se réunit normalement lors de situations d'urgence ou en cas de menace directe à la sécurité du pays.

    Cette tentative de passage en masse sur le territoire britannique dans la nuit de mardi à mercredi fut un véritable assaut: près de deux mille personnes étaient impliquées. La plupart n'ont pas réussi à arriver jusqu'au bout du tunnel à cause du trafic routier très dense. La catastrophe a pu être évitée mais on dénombre des victimes. Des centaines d'immigrants ont été blessés et le corps d'un Soudanais de 25-30 ans a été découvert à l'entrée du tunnel — son identité n'est pas encore établie —, fauché par un camion qui en sortait. Il s'agit du huitième clandestin tué en tentant de franchir le tunnel depuis début juin, rapporte l'AFP, se référant à la police française.

    Le gouvernement britannique a alloué 7 millions de livres (10 millions d'euros) pour renforcer la sécurité autour du tunnel, non seulement de son côté mais aussi du côté français de la Manche. Les policiers britanniques qui interpellent actuellement les clandestins ayant franchi le tunnel n'accusent pas leurs homologues français. Mais la presse britannique s'en charge. Elle constate qu'aujourd'hui, alors que les passions autour de la Grèce commencent à s'apaiser, le principal problème "structurel" de l'UE — l'immigration clandestine — repasse au premier plan.

    Un camp de migrants venus d'Afrique et d'Asie se trouve près de Calais, au nord de la France. Ses occupants rêvent tous de s'installer au Royaume-Uni voisin. Ce camp existe depuis plusieurs années et déchaîne les passions depuis sa création. Les forces de l'ordre l'ont déjà pris d'assaut suite aux plaintes des habitants de Calais, indignés par un tel voisinage. Les organisations des droits de l'homme ont d'ailleurs critiqué la police pour ses méthodes trop violentes. Mais le camp de Calais existe toujours et risque de devenir un problème non seulement pour les locaux, mais aussi pour les relations entre Paris et Londres.

    Pendant un certain temps les clandestins tentaient de franchir le tunnel sous la Manche en se cachant dans des voitures et des camions. Les plus désespérés s'attachaient sous les véhicules. Quand les policiers britanniques ont découvert la nouvelle ruse des clandestins, ces derniers ont perdu leur patience et ont décidé de partir à l'assaut.

    Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve tient pour responsable l'administration d'Eurotunnel qui n'assure pas, selon lui, correctement la sécurité de ce site de transport crucial. Cependant, d'après le porte-parole de la compagnie, le service de sécurité de 200 hommes travaille déjà 24h/24 pour tenter d'empêcher les clandestins de pénétrer dans le tunnel.

    Les trains traversant la Manche partent et arrivent ces jours-ci avec une heure de retard car les clandestins provoquent fréquemment, la nuit, l'interruption des trains en pénétrant dans le tunnel.

    Lire aussi:

    Migrants: Eurotunnel demande 9,7 M EUR à la France et au Royaume-Uni
    Crise des migrants, trafic paralysé: Calais sous haute pression
    Les immigrés ne sont plus les bienvenus en Grande Bretagne
    L’Europe envahie : à qui la faute ?
    Tags:
    migrants, Eurotunnel, Comité d'urgence Cobra (COBR), Union européenne (UE), La Manche, Calais, Royaume-Uni, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik