Lu dans la presse
URL courte
Par
L'Etat islamique (2014) (1131)
11313
S'abonner

L'organisation terroriste État islamique a diffusé une vidéo en allemand, dans laquelle les djihadistes appellent à les rejoindre en Syrie et en Irak ou à organiser des attentats en Allemagne et en Autriche, écrit vendredi 7 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Les extrémistes ont également menacé de se venger de la chancelière allemande Angela Merkel pour la participation de Berlin à la coalition internationale contre l'EI et la présence de militaires allemands en Afghanistan. Les experts sont convaincus que cette menace s'adresse à toute l'Europe et que le choix des cibles des menaces et des attaques islamistes est toujours spontané.

Cette vidéo de deux djihadistes en tenue militaire a été diffusée mercredi. Ils s'adressent à leurs "frères et sœurs" en Allemagne et en Autriche. "Qu'attendez-vous? Dépêchez-vous avant que le train ne soit parti!", lancent les deux extrémistes à l'adresse des adeptes de l'EI autrichiens et allemands, les invitant à partir immédiatement en Syrie et en Irak pour combattre les "infidèles".

D'après l'Office fédéral allemand de protection de la Constitution, 720 personnes ont déjà quitté le pays pour adhérer à Daesh. Les extrémistes encouragent tous ceux qui ne peuvent pas se rendre en Syrie et en Irak à organiser des attentats en Allemagne et en Autriche. Les islamistes menacent également Angela Merkel de se venger pour le soutien allemand aux opérations contre l'EI et l'approvisionnement en armes de la milice kurde Peshmerga, ainsi que pour la présence de l'armée allemande en Afghanistan.

Les djihadistes avaient déjà publié des vidéos de propagande sur le web, mais il s'agit du premier enregistrement en allemand. La revue Der Spiegel précise que l'un des extrémistes parle avec un fort accent autrichien. La presse allemande a même reconnu cet homme, qui ne cachait pas son visage: Mohamed Mahmoud, 30 ans. Il avait été arrêté en Turquie en 2013 pour propagande du radicalisme, puis remis en liberté. Mahmoud est soupçonné de complicité avec l'ancien rappeur Denis Mamadou Cuspert, Deso Dogg, qui a rejoint les terroristes et a également tourné plusieurs vidéos de propagande sur internet. Le second islamiste est un Allemand. Il s'est présenté comme Abou Omar al-Amani (nom de guerre) et parlait de manière monotone avec un air absent.

A la fin de la vidéo, les terroristes fusillent deux otages agenouillés et ligotés les mains dans le dos.

Les experts débattent depuis longtemps pour identifier les pays européens les plus menacés par Daesh et classent l'Allemagne et les pays d'Europe du sud dans le groupe à risque. La Bulgarie, par contre, n'intéressera pas les djihadistes selon eux.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Ankara se prépare à combattre l'Etat islamique en Syrie
Etat islamique: Moscou expose son plan de lutte
EI: la liste des prix des esclaves sexuels rendue publique
Après plus de 13.000 nouvelles contaminations enregistrées la veille, une nette décrue en France
Tags:
extrémisme, islamisme, Etat islamique, Autriche, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook