Lu dans la presse
URL courte
Par
4142
S'abonner

La seconde voie du canal de Suez reliant la Méditerranée et la mer Rouge a été inaugurée à Ismaïlia, en Égypte.

Cet événement n'est pas important que pour le Caire: les capacités de passage accrues de cet itinéraire crucial permettront d'augmenter le transport de marchandises sur cette voie maritime, la plus fréquentée du monde. La joie égyptienne a été ternie par une erreur regrettable: sur les timbres souvenir édités par les autorités égyptiennes, pour une raison qu'on ignore, figure le canal de Panama et non celui de Suez.

Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi
© REUTERS / The Egyptian Presidency/Handout via Reuters
Plusieurs délégations étrangères sont venues assister à l'inauguration de la seconde voie du canal, notamment l'importante délégation française menée par le président François Hollande.

Cet événement est primordial et symbolique pour l'Égypte sur tous les plans. La capacité de passage du canal est multipliée grâce à la circulation des navires à double sens, tandis que le coût de la traversée est réduit. L'élargissement du canal accroîtra sa capacité de passe de 49 à 97 navires d'ici 2023, ce qui permettra de tripler les revenus générés pour passer de 4,7 milliards de dollars actuellement à 13,2 milliards de dollars. On s'attend également à ce que la circulation des marchandises double, sur une base de 740 millions de tonnes en 2012.

L'agrandissement du canal de Suez a également montré au monde entier que les Égyptiens savaient travailler. Non seulement les travaux ont été accomplis à temps, mais ils ont même devancé le calendrier prévu — le canal a été construit en un an au lieu de trois! Le travail abattu est colossal.

Nouveau canal de Suez
© REUTERS / Mohamed Abd El Ghany
L'élargissement du canal a coûté 8 milliards de dollars. Les travaux ont été financés par des certificats d'investissement, vendus en seulement 6 jours. Sachant que pratiquement tous les acheteurs étaient égyptiens. En évoquant les avantages du nouveau canal, il ne faut pas oublier la création d'un million de nouveaux emplois grâce à sa construction.

Selon les estimations des économistes égyptiens, l'économie du pays, traditionnellement alimentée par les recettes du canal et du tourisme, affichera bientôt une croissance de 7% par an, à condition qu'aucun cas de force majeure ne se produise — l'activité terroriste par exemple. Mais les autorités égyptiennes affirment tenir la situation en main.

Lire aussi:

Canal de Suez: l'Egypte construira une troisième voie
Al-Sissi: L'Egypte compte élargir le canal de Suez d'ici un an
Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Tags:
canal de Suez, François Hollande, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook