Lu dans la presse
URL courte
Par
L'Etat islamique (2014) (1131)
2013
S'abonner

Alors que l'organisation terroriste État islamique (EI) poursuit son offensive sur les villes syriennes, les chrétiens fuient massivement les villes pour éviter de connaître le même sort que les Kurdes yézidis, considérés par les extrémistes comme des "païens".

Les islamistes utiliseraient les chrétiens qu'ils capturent comme boucliers vivants lors de leurs offensives.

Des centaines de familles ont quitté la ville chrétienne de Sadad pour fuir l'offensive des extrémistes de l'EI, indique au New York Times Oussama Edward, chef du réseau chrétien assyrien pour les droits de l'homme en Syrie. Les chrétiens fuient aujourd'hui en direction de Homs et de la capitale Damas, deux villes contrôlées par l'armée gouvernementale.

Ils craignent pour leur vie après que la disparition de dizaines de chrétiens a été rapportée près de la ville d'al-Qaryatayn, prise jeudi par Daesh.

Les chrétiens n'ont pas toujours payé de leur vie pour leurs convictions, à la différence des chiites et des Kurdes yézidis. Les sunnites radicaux se limitaient souvent à l'appropriation de leurs biens, à la profanation des églises et à l'instauration de taxes spéciales. Néanmoins, il ne faut pas sous-estimer la menace: des terroristes libyens ayant prêté serment à l'EI ont déjà exécuté des coptes chrétiens d'Égypte. Ce massacre avait indigné le monde entier, et l'armée de l'air égyptienne avait riposté en bombardant activement les positions des extrémistes. C'est la menace à la vie des yézidis qui avait poussé le président américain Barack Obama à autoriser les frappes aériennes contre l'EI en Irak le 8 août 2014.

Les chrétiens se font de moins en moins nombreux au Proche-Orient. Par le passé ils se trouvaient sous la protection des dirigeants locaux — Hosni Moubarak en Égypte ou Mouammar Kadhafi en Libye. Mais après leur renversement la propagation des idées islamistes a mis en péril leur existence. Ces derniers sont forcés à se convertir à l'islam ou à fuir.

Désormais l'État islamique mène une politique répressive à l'égard de toutes les minorités religieuses — les chrétiens, les yézidis et les sunnites qui rejettent son interprétation de l'islam. 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Moscou met en garde contre des frappes visant les forces syriennes
Situation en Syrie (2014)
Chroniques d'une Syrie résistante
L'Etat islamique relâche 23 chrétiens enlevés en Syrie
Tags:
islamisme, chrétiens, Etat islamique, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook