Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk

    Ukraine: Iatseniouk prend le risque de remanier le gouvernement

    © REUTERS/ Valentyn Ogirenko
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    71189010

    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a annoncé un remaniement gouvernemental pour septembre, ainsi qu'une réforme de l'exécutif.

    L'opposition ukrainienne estime que ces changements devraient commencer par la démission du premier ministre lui-même — un avis que partagent certains membres de la coalition parlementaire au pouvoir, qui craignent toutefois de détruire la structure actuelle du pouvoir ukrainien en s'en prenant à Iatseniouk.

    Le gouvernement, en Ukraine, est nommé par la coalition majoritaire au parlement, exception faite pour les ministres des Affaires étrangères et de la Défense, dont les candidatures sont soumises à l'examen des députés par le président. La procédure de nomination du chef du gouvernement suppose une entente entre le président et la majorité parlementaire: une fois d'accord sur la candidature, la coalition soumet sa proposition au chef de l'État qui la soumet au vote du parlement s'il est en phase avec l'avis de la coalition. Sinon, des consultations supplémentaires sont organisées.

    Le directeur de l'Agence de simulation des situations Vitali Bala expliquait qu'après le Maïdan et les élections anticipées, les Ukrainiens comptaient sur une approche foncièrement nouvelle de nomination du gouvernement. "Il fallait organiser des concours ouverts — il y a beaucoup de gens professionnels et intelligents dans le pays qui savent comment réformer efficacement chaque sphère. Leur appartenance partisane ne doit pas être prise en compte", estime-t-il. Et d'ajouter que les candidatures étaient toujours choisies selon un principe inconnu, parmi les gens proches de tel ou tel groupe politique.

    Les six premiers mois, le premier ministre jouissait d'une cote de popularité relativement élevée. Cependant, la lenteur des réformes, les problèmes économiques et le niveau de vie en déclin l'a fait chuter au classement. Les experts constatent que plusieurs scandales de corruption ont ajouté des éléments négatifs au portrait du gouvernement.

    Cependant, seul le ministre de l'Environnement Igor Chevtchenko a démissionné. Le ministre de la Santé Alexandre Kvitachvili, invité par l'équipe du président Piotr Porochenko de Géorgie, a également donné sa démission mais elle n'a pas encore été définitivement acceptée.

    Dans ce contexte, Arseni Iatseniouk prévoit de remanier le gouvernement pour améliorer son image. Et il a annoncé des changements systémiques permettant de créer une "nouvelle structure efficace du gouvernement ukrainien".

    Le politologue Vitali Bala a reconnu que M.Iatseniouk avait été incapable d'organiser un travail efficace. Il a noté toutefois que les changements au sein du gouvernement ne modifieraient pas la situation si les cadres étaient nommés selon l'ancien principe. Même chose pour les réformes du système du travail du gouvernement: la société ignore quelles nouveautés se préparent, en quoi le nouveau système sera meilleur que le précédent et de quelle manière il sera dépourvu de corruption et de bureaucratie excessive. En l'absence de réponses à ces questions les décisions à venir ne peuvent inspirer confiance. Les changements de septembre ne contribueront donc pas à augmenter la popularité du gouvernement.

    Lire aussi:

    Ukraine: conflit entre le président et le chef du service de sécurité
    Combien de fois Saakachvili s'est vu proposé le poste de Premier ministre ukrainien?
    Ukraine: erreur 404
    Tags:
    Vitali Bala, Igor Chevtchenko, Alexandre Kvitachvili, Arseni Iatseniouk, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik