Lu dans la presse
URL courte
Par
Crise migratoire (789)
8503
S'abonner

A partir de demain, le Danemark va durcir considérablement les conditions de vie matérielles des réfugiés installés dans le pays. Les autorités danoises entreprennent des démarches pour stopper l'afflux de migrants, attirés par la rumeur selon laquelle le pays serait un "paradis sur terre".

L'aide financière au profit des réfugiés sera donc divisée par deux. Si, jusqu'ici, un réfugié adulte percevait près de 11.000 couronnes (soit un peu plus de mille euros). A partir du 1er septembre, ce montant passera à 6 000 couronnes. Un plafond de 16.000 couronnes est fixé pour une famille avec des enfants indépendamment du nombre d'enfants. De plus, les réfugiés ayant droit à l'aide sociale seront privés du droit au congé annuel de 40 jours.

"Nous ne pouvons pas fermer complètement la frontière aux réfugiés car cela enfreindrait les lois de l'UE, mais nous pouvons rendre le Danemark moins attrayant", explique la ministre de l'Immigration, de l'Intégration et du Logement Inger Stojberg.

Selon elle, c'était une nécessité: le Danemark a accueilli l'an dernier plus de réfugiés que 15 pays de l'UE réunis. Désormais, il fera partie des membres de l'UE menant une politique intransigeante vis-à-vis des étrangers à la recherche d'une vie meilleure, attirés par les rumeurs sur le "paradis sur terre" danois.

L'an dernier le Danemark, 6 millions d'habitants, a délivré près de 70.000 titres de séjour à des étrangers, dont 60% sont des réfugiés et membres de leur famille. C'est l'indice le plus élevé depuis 1984, date à laquelle on a commencé à suivre des statistiques détaillées. Près de la moitié des réfugiés sont des Syriens qui fuient la guerre civile et ont donc, selon les normes de l'UE, le droit de rester sur le territoire de l'UE.

Le parti de droite au pouvoir, Venstre, a adopté ce projet de loi anti-migratoire à la majorité absolue.

La prochaine étape de cette stratégie de dissuasion sera la diffusion de messages de propagande dans les États d'où viennent les principales masses de réfugiés en Europe. Cette proposition, déjà soutenue par le gouvernement, a été faite par le Parti populaire danois. "Nous avons emprunté l'idée de la future campagne à l'Australie, qui affirme aux migrants potentiels que ce pays ne sera jamais leur maison", explique le porte-parole du parti Martin Henriksen.

Les designers danois comptent présenter le Danemark comme un "royaume du porc", où cet animal "malpropre" poursuivra partout les musulmans — des statues et images sur les affiches aux assortiments dans les magasins et même d'une odeur spécifique sur une grande partie du territoire national…

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Lyon instaure de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie de Covid-19
Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Tags:
crise migratoire, migrants, Danemark
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook