Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov avec ses homologues soudanais Ibrahim Ghandour et sud-soudanais Barnaba Marial Benjamin

    Moscou rapproche les deux Soudans

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Conflit au Soudan du Sud (66)
    1212
    S'abonner

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu hier à Moscou avec ses homologues soudanais Ibrahim Ghandour et sud-soudanais Barnaba Marial Benjamin.

    Ces consultations devaient déboucher sur la signature, par les représentants de cet État autrefois uni, d'un accord de coopération qui fixerait le rôle de Moscou comme l'un des principaux médiateurs dans le processus de paix inter-soudanais. Selon les experts interrogés, la Russie dispose du potentiel nécessaire, "compte tenu des relations positives qu'elle entretient avec les deux capitales".

    La visite des ministres des Affaires étrangères du Soudan et du Soudan du Sud à Moscou se termine aujourd'hui. Les deux ministres se sont entretenus hier avec Sergueï Lavrov et à la veille de cette réunion, le ministre russe disait espérer que les négociations trilatérales marqueraient "une étape importante dans le règlement du conflit entre le Soudan et le Soudan du Sud".

    Moscou "prône l'établissement de relations amicales entre le Soudan et le Soudan du Sud" et Sergueï Lavrov a soutenu les efforts déployés en ce sens par d'autres médiateurs internationaux. Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, "ce dialogue intersoudanais au niveau ministériel est sans précédent" et "témoigne du grand intérêt des partenaires soudanais et sud-soudanais dans une coopération avec Moscou".

    A l'issue des négociations trilatérales, les invités africains ont annoncé qu'ils avaient l'intention de signer à Moscou un accord de coopération avec la médiation de la Russie. Cette information a été annoncée par Ibrahim Ghandour. Son homologue Barnaba Benjamin a ajouté: "Le document reflétera que Moscou sera le centre de la coopération entre Khartoum et Djouba".

    En remerciant Moscou pour ses efforts de médiation, qui ont "aidé à arriver à une entente rapidement", le ministre soudanais a annoncé le résultat principal des négociations trilatérales: l'entente pour l'application du document signé par les dirigeants des deux États Omar el-Béchir et Salva Kiir — un accord de sécurité qui prévoit notamment la mise en place d'une zone démilitarisée sur 1 800 km et l'abandon de "tout soutien des groupes de guérilla sur les deux territoires". Jusqu'à présent, ces accords n'avaient jamais étaient respectés à part entière.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Conflit au Soudan du Sud (66)

    Lire aussi:

    Pékin déploiera 700 casques bleus au Soudan du Sud
    Nouvel accord de paix au Soudan du Sud
    Tags:
    Ibrahim Ghandour, Maria Zakharova, Sergueï Lavrov, Soudan, Soudan du Sud, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik