Ecoutez Radio Sputnik
    L'eau sur Mars

    Moscou et Washington préparent le premier vol sur Mars

    © Flickr/ Moyan Brenn
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Exploration de Mars (87)
    494

    La Russie et les États-Unis travaillent ensemble à l'utilisation de la Station spatiale internationale (ISS) pour préparer le premier vol de l'homme sur Mars.

    Les résultats préliminaires de cette coopération ont été présentés par la Nasa mardi, jour où le Russe Mikhaïl Kornienko et l'Américain Scott Kelly, qui passeront presque un an en orbite, ont atteint exactement la moitié de ce terme.

    "La station reste une plateforme pour la mise au point des technologies qui ouvriront la voie vers Mars à l'humanité. Kelly et Kornienko sont arrivés sur l'ISS le 27 mars, et leur retour est prévu le 3 mars 2016 — soit 342 jours en tout. Leur expérience aidera les chercheurs à comprendre comment l'organisme humain réagit et s'adapte aux vols spatiaux de longue durée", explique la Nasa. Rappelons que le record de séjour dans l'espace est détenu par le Russe Valeri Poliakov, qui avait passé en orbite 437 jours entre 1995 et 1996.

    En six mois, Kornienko et Kelly ont déjà participé à toute une série d'expériences scientifiques. Ils ont notamment étudié l'effet du déplacement d'un liquide vers la partie supérieure de l'organisme humain en apesanteur, ce qui peut influencer la vue et constitue l'un des obstacles aux vols spatiaux de longue durée. Pour analyser les données, les chercheurs utilisent l'appareil russe Tchibis. Dans le cadre d'une autre étude, les deux scientifiques comparent les échantillons génétiques de l'organisme de Kelly avec ceux de son frère jumeau, l'ex-astronaute Mark Kelly, resté sur Terre.

    Les agences spatiales des deux pays, la Nasa et Roskosmos, ont déjà signé des accords supplémentaires et étudient de nouvelles idées pour les prochaines missions sur l'ISS, qui développeraient les technologies pour voler dans les profondeurs du Système solaire. Il est proposé, entre autres, de reproduire une mission annuelle et de réaliser des expériences pour l'équipage en simulant diverses situations au sol immédiatement après le retour de l'espace.

    Hormis l'étude des réactions de l'organisme humain, les chercheurs perfectionnent également divers systèmes vitaux de l'équipage, les appareils de communication et les générateurs d'électricité.

    La coopération sur l'ISS reste pratiquement l'unique programme en activité de la coopération USA-Russie dans le domaine des recherches spatiales. Les autres projets ont été bloqués à l'initiative de Washington à cause de la crise en Ukraine.

    Dossier:
    Exploration de Mars (87)

    Lire aussi:

    La colonisation de Mars pourrait débuter par un bombardement nucléaire
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Tags:
    station spatiale, espace, NASA, Scott Kelly, Mikhaïl Kornienko, Russie, États-Unis, Terre, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik