Lu dans la presse
URL courte
Par
218
S'abonner

Le New York Times informe qu'un accord de non-agression contre les sites d'infrastructure critique en temps de paix devrait être signé au cours de la visite du président chinois Xi Jinping aux États-Unis la semaine prochaine.

Plus tôt, le président américain Barack Obama avait parlé du risque d'aggravation des relations bilatérales en cas d'impossibilité de trouver un terrain d'entente. Au printemps, un tel accord avait déjà été signé entre la Russie et la Chine. Un nouveau régime international de conduite des pays dans le cyberespace pourrait ainsi voir le jour progressivement.

Les représentants de la Chine et des USA mènent des négociations sur un accord les engageant mutuellement à ne pas porter d'attaques cybernétiques contre des sites d'infrastructure critique en temps de paix. Cet accord visera à prévenir les attaques contre les centrales électriques, les systèmes bancaires, les réseaux téléphoniques et les hôpitaux. Les sources du NYT auprès de l'administration du président américain soulignent que ce document devrait contenir peu d'aspects concrets. Il impliquera très probablement des engagements sur le respect des principes et des règles de conduite dans le cyberespace adoptés par un groupe d'experts gouvernementaux de l'Onu en juin dernier.

L'accord en question ne devrait pas concerner l'espionnage industriel des sites commerciaux qui, selon les USA, constituent la grande partie des intrusions chinoises. Ces derniers temps, ce problème est devenu central dans les relations bilatérales. "A un certain moment nous commencerons à considérer les cyberattaques comme une menace à la sécurité nationale et nous y réagirons en conséquence", a déclaré le 11 septembre Barack Obama à Fort Meade devant les militaires américains. Le 16 septembre, il déclarait aussi aux représentants de la communauté d'affaires: "Nous avons préparé plusieurs mesures appelées à montrer que si cette question n'était pas réglée, elle compliquerait considérablement les relations bilatérales".

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

 

 

Lire aussi:

Chine et Russie font front commun face au cybercrime
Des hackers chinois piratent des hauts dirigeants US depuis 2010
Cybersécurité: Pékin répond aux critiques de Washington
Cyberespace: Moscou veut un Code de conduite international
Tags:
cyberattaque, cybersécurité, cyberespace, Barack Obama, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook