Ecoutez Radio Sputnik
    Festival de Cannes. Image d'illustration

    Nice lance son alternative au Festival de Cannes

    © AFP 2016 Valery Hache
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    190690

    En 2016, le Fonds du cinéma de Russie (Gosfilmofond) organisera au même moment que le festival de Cannes le premier festival de cinéma international de Nice, "Alternative", où seront diffusés les films ne figurant pas au programme principal de Cannes, Berlin et Venise.

    68e Festival de Cannes
    © AFP 2016 LOIC VENANCE
    "De nombreux festivals sont devenus engagés, notamment ceux de Cannes, Berlin et Venise. On ne peut pas dire que le festival de Locarno soit engagé, mais il tombe tout de même sous l'influence de certains courants. Lors de sa dernière édition en 2015 j'ai eu l'idée de créer un festival alternatif à celui de Cannes. Que le festival cannois vive sa vie, mais nous diffuserons à Nice des programmes qui ne participent pas aux grands forums internationaux. Ce sera un festival international avec un jury international, avec des prix. Nous inviterons les meilleurs experts et critiques cinéma. Nous disposons du nécessaire pour cela", a déclaré le directeur général du Gosfilmofond Nikolaï Borodatchev.

    Une attention particulière sera accordée aux films tournés par les réalisateurs des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), que les grands festivals refuseront de diffuser. Le directeur général du Gosfilmofond est convaincu qu'Alternative suscitera l'intérêt non seulement des spectateurs, mais aussi des critiques de cinéma venus couvrir le festival de Cannes. "Nice et Cannes sont très proches et tous les journalistes y viendront évidemment pour comprendre pourquoi ces films n'ont pas été admis au festival de Cannes", pense-t-il.

    "Nous avons expérimenté ce format lors du 68e festival international de Locarno. Ils avaient rejeté le film Crimée, retour à la Patrie d'Andreï Kondrachov, ainsi que le film Noun de la réalisatrice d'origine irakienne Aida Schlaepfer qui montrait la guerre et l'éradication des chrétiens. Nous avons diffusé ces films à Locarno devant de nombreux spectateurs", a noté Nikolaï Borodatchev.

    Depuis 2013, le Gosfilmofond organise à Nice le Festival du film russe, dont les programmes incluent les grands films de la collection du Fonds.

    Producteurs Sergueï Melkoumov et Alexandre Rodnianski avec les prix du festival d’Abou Dhabi
    © Sputnik. Photo offerte par la société Non-Stop Production
    Le festival de 2015 était consacré au 70e anniversaire de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale, et avait été ouvert par la première française du film Francophonie. Le Louvre sous l'occupation allemande d'Alexandre Sokourov. Les habitants et les visiteurs du centre administratif de la Côte d'Azur ont également pu voir les meilleurs films soviétiques sur la Grande guerre patriotique, un programme de films d'animation et plusieurs nouveaux films russes — Ici les aubes sont calmes de Renat Davletiarov et La Bataille de Sébastopol de Sergueï Mokritski.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Paris accueille le 1er festival des comédies russes
    Festival de Cannes : un regard en noir et blanc
    Le film russe Léviathan primé à Londres
    Première: le Vatican présente un film à la Mostra de Venise
    Tags:
    cinéma, festival, Fonds du cinéma de Russie (Gosfilmofond), Renat Davletiarov, Sergueï Mokritski, Alexandre Sokourov, Nikolaï Borodatchev, Cannes, Côte d'Azur, Nice, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Ce serait le moment que tous les artistes exclus par la censure puisse s'exprimer. En Europe ils est presque impossible de produire de la musique ou du cinéma sans passer par les canaux des socialistes et de leurs médias.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)