Ecoutez Radio Sputnik
    image d`illustration

    La Corée du Sud prépare de nouveaux missiles

    © AP Photo/ Ahn Young-joon, File
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    0 223055

    La Corée du Sud achèvera en 2017 la conception d'un nouveau missile d'une portée de 800 km.

    Il permettra à Séoul de porter des frappes pratiquement sur l'ensemble du territoire nord-coréen, même depuis les régions éloignées du pays.

    Deux ans plus tard sera mis sur pieds le système de frappe balistique préventive contre la Corée du Nord "Kill Chain", rapportent les médias sud-coréens se référant à une source anonyme du gouvernement.

    Il y a deux semaines, les médias rapportaient des spéculations sur les éventuels essais d'un nouveau missile par l'armée sud-coréenne et la fin de son programme d'élaboration. Mais le ministère sud-coréen de la Défense s'était abstenu de fournir des réponses claires en appelant à "ne pas tirer de conclusions hâtives".

    "L'Agence pour le développement de la défense (ADD) sud-coréenne nous a fourni son plan de développement sur cinq ans. Il implique notamment la fin du développement et des essais du nouveau missile à plus grande portée, qu'il est prévu de mettre en service en 2017", a déclaré au journaliste la source gouvernementale. Cette dernière explique aussi que le terme "portée plus grande" faisait référence à un nouveau missile qui serait capable d'éliminer des cibles dans un rayon maximal de 800 km. Il s'agit d'une "réponse à la menace balistique nucléaire de Pyongyang". En juin 2015, les Sud-coréens ont déjà testé le missile Hyunmoo 2B d'une portée de 500 km. Selon les médias sud-coréens, Hyunmoo 2 ressemble, pendant les phases clés, au missile tactique russe Iskander.

    Dans deux ans déjà, Séoul sera doté d'un puissant missile capable de tenir en ligne de mire absolument toutes les régions de Corée du Nord, même en cas d'installation de systèmes de lancement loin des frontières.

    D'après les spécialistes, une telle arme pourrait considérablement modifier l'équilibre des forces sur la péninsule au profit du Sud. Deux ans plus tard, le système sud-coréen Kill Chain sera complètement opérationnel, qui aura pour objectif de porter une frappe préventive contre la Corée du Nord en cas de besoin. En 2018 et 2019, la Corée du Sud recevra également deux grands drones Global Hawk chaque année, qui deviendront les "yeux" du nouveau système.

    Les missiles balistiques en service en Corée du Sud:

    1. Hyunmoo, portée jusqu'à 180 km — plus de 500 pièces.
    2. Hyunmoo 2A, portée jusqu'à 300 km — 45 pièces, la production de missiles supplémentaires est en cours.
    3. Hyunmoo 2B, portée jusqu'à 500 km — essais réussis, la production est en cours, la mise en service est attendue d'ici fin 2015.
    4. Hyunmoo 2C, portée jusqu'à 800 km — en cours de développement.

    Lire aussi:

    Système de défense antiaérienne et antimissile S-400 Triumph
    Le Brésil compte acheter des systèmes de missiles russes Pantsir-S1
    Les F-16 polonais bientôt dotés de missiles de croisière furtifs
    Tags:
    missiles, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik