Ecoutez Radio Sputnik
    les terroristes d`État islamique

    Pourquoi l’État islamique roule-t-il dans des 4x4 japonais neufs?

    © REUTERS/ Stringer
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    34503619917

    Les autorités américaines ont demandé au constructeur Toyota d'expliquer pourquoi l’État islamique (EI) disposait de centaines de nouveaux tout-terrain, notamment des Toyota Land Cruiser et Hilux

    Sur les images filmées en Syrie, en Libye et en Irak, les terroristes font souvent leur apparition à bord de véhicules tout-terrain japonais équipés d'armes. Le constructeur n'a pas encore déterminé quels étaient les canaux de livraison des véhicules — les exportations officielles de voitures en Syrie ont été suspendues il y a déjà trois ans.

    Toyota nie toute implication dans les livraisons de voitures aux terroristes. Le porte-parole de Toyota Ed Lewis a expliqué que le constructeur avait déjà informé les autorités américaines de tous ses canaux de livraison dans les pays de la région.

    Selon lui, le constructeur ne peut pas tracer les voitures qui ont été volées ou achetées, puis revendues à des intermédiaires. Lewis souligne également que de nombreux véhicules visibles sur les vidéos ne sont pas les dernières versions de la gamme.

    La présence en Syrie de nouveaux 4x4 Toyota avait déjà attiré l'attention des médias l'an dernier. Plusieurs publications étrangères avaient rapporté à l'époque que les autorités américaines avaient envoyé 43 véhicules Toyota à l'opposition syrienne. Il se pourrait qu'une partie de ces voitures ait justement été saisie par Daesh.

    Selon le Telegraph australien, entre 2014 et 2015 près de 800 véhicules tout-terrains japonais ont été volés à Sydney. Dans le même temps, les terroristes utilisent également des voitures d'autres constructeurs. Sur leurs vidéos on voit également, mais en moins grand nombre, des voitures Mitsubishi, Hyundai et Isuzu.

    A en juger par les récentes déclarations des médias étrangers, l'EI a plusieurs méthodes pour renouveler régulièrement son parc automobile. Par exemple, les médias turcs ont rapporté en janvier dernier que l'EI et ses complices en Turquie avaient réussi à transporter au moins 5 000 voitures en Syrie par la frontière dans les environs de Reyhanli. La marque des voitures envoyées n'a pas été citée.

    De plus, en juin 2015, le premier ministre irakien Haïder al-Abadi a déclaré qu'après la prise de la grande ville de Mossoul les extrémistes de l'EI avaient mis la main sur 2 300 voitures blindées américaines Humvee. D'après lui, cela a considérablement augmenté les capacités militaires des terroristes. Le chef du gouvernement irakien craint également que les Humvee saisis puissent servir aux opérations, mais aussi à des attaques kamikazes.

    Lire aussi:

    Moteurs truqués: 1,11 million de véhicules concernés au Royaume-Uni
    WWF: Volkswagen serait victime de la concurrence
    L'artillerie russe apprend à faire barrage aux pick-ups des djihadistes
    Tags:
    voitures, armements, Etat islamique, Libye, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik