Ecoutez Radio Sputnik
    enfants chinois

    Pas de baby-boom attendu en Chine

    © Flickr/ Tony Tseng
    Lu dans la presse
    URL courte
    382
    S'abonner

    Les autorités chinoises ont décidé de lever l'interdiction de mettre au monde un deuxième enfant.

    Le Comité central du Parti communiste chinois veut ainsi ralentir le vieillissement de la population, qui a une incidence sur la croissance économique.

    La réforme a déjà provoqué une hausse des actions des compagnies fabriquant des produits pour nouveau-nés. Toutefois, Pékin a tenu à tempérer les ardeurs: le décret autorisant deux enfants par couple devra encore être approuvé en mars 2016 par le parlement — les amendes pour naissances "imprévues" rapportant encore beaucoup d'argent au trésor.

    Le parti communiste a décidé de permettre aux couples chinois d'avoir deux enfants pour rééquilibrer la pyramide des âges et prévenir une pénurie potentielle de main d'œuvre.

    L'assouplissement de la politique de l'enfant unique avait commencé en 2013, quand les enfants uniques, une fois parents, s'étaient vu accorder le droit d'avoir deux enfants. Cependant, aucun boom des naissances ne s'était produit l'année suivante — elles avaient augmenté de seulement 470 000 par rapport à 2013.

    Cette situation n'est pas pour satisfaire Pékin, car une rapide diminution du nombre d'enfants et de jeunes au sein de la société chinoise affecte les investissements et la consommation sur le marché national, contribuant à l'amorce d'un déclin économique. Un baby-boom est donc souhaitable pour apporter la stimulation nécessaire au développement économique.

    On se demande alors pourquoi l'organisme suprême chargé du contrôle des naissances — la Commission nationale pour la santé et la planification familiale — a averti hier que l'ancienne règle obligeant les couples à avoir un enfant resterait en vigueur… Alors que la semaine dernière un fonctionnaire de cette même commission avait déclaré que les femmes déjà enceintes d'un second enfant ne seraient pas sanctionnées.

    La politique de l'enfant unique est en vigueur depuis près de 40 ans. En presque deux générations, les Chinois se sont habitués à la règle "une famille — un enfant". Si les gens n'aspiraient pas à avoir un second enfant, la nouvelle politique démographique pourrait être mise en difficulté. D'autant que, dans les grandes villes, la densité et l'urbanisation ne contribuent pas à la création de grandes familles. Il y a par contre davantage de possibilités dans les villages, où vivent encore de nombreux Chinois. Les mesures d'encouragement pourraient ne pas y être nécessaires et la natalité augmenterait alors naturellement en milieu rural.

    Lire aussi:

    La population de l'Inde dépassera celle de la Chine plus tôt que prévu
    Chine: vers une politique démographique nouvelle?
    Chine: la population atteint 1,367 milliard d'habitants
    COP 21, projet de réduction massive de la population mondiale
    Tags:
    politique, enfants, population, démographie, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik