Ecoutez Radio Sputnik
    Avion de combat russe à l'aéroport Hmeymim en Syrie

    Syrie: la guerre du siècle?

    © Sputnik . Dmitri Vinogradov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    121134
    S'abonner

    Après que la Turquie a abattu un avion russe hier, le conflit syrien pourrait encore dégénérer.Et tous les scénarios sont envisageables.

    La CNN rappelle que la guerre en Syrie a déjà provoqué "la plus terrible attaque terroriste en Europe" depuis la Seconde Guerre mondiale — les attentats de Paris du 13 novembre. Le pape François Ier, pour sa part, voit dans la tragédie qui a touché la capitale française le "début de la troisième guerre mondiale". En lui-même, le conflit en Syrie se transforme déjà en principale guerre du siècle.

    Le conflit syrien a provoqué une "tourbillon de violence" selon la CNN. Pour commencer, la guerre s'est étendue au-delà des frontières du pays. Après cela, les chiites ont commencé à s'opposer directement aux sunnites, les arabes ont commencé à combattre les Iraniens, les organisations terroristes Al-Qaïda et Daech sont entrés en compétition, pendant que les Kurdes décidaient de mener une guerre contre l'armée syrienne et Daech, et que la Turquie choisissait d'éliminer les Kurdes.

    Dans ce contexte, les réfugiés de Syrie se sont installés partout dans le monde et les attentats ont fait des morts non seulement en Syrie, en Irak, au Liban et en Turquie, mais également au Canada, en France, au Nigeria, au Danemark, en Australie et dans d'autres pays.

    Des alliances de circonstance, des actes controversés et un partenariat étrange: voilà à quoi ressemble une guerre mondiale selon la CNN. Et le fait que plus de 60 pays soient déjà plus ou moins impliqués dans le conflit syrien complexe permet de conclure que la situation au Moyen-Orient pourrait dégénérer en troisième guerre mondiale.

    Le crash du Su-24 pourrait aggraver davantage la situation en Syrie.

    Al-Qaïda et Daech sont des organisations terroristes interdites dans plusieurs pays, dont la Russie.

    Lire aussi:

    La Turquie se réfugie derrière l’Otan pour justifier l’attaque contre l’avion russe
    Su-24: le chef de la diplomatie turque a présenté ses condoléances à son homologue russe
    La Russie "ne compte pas faire la guerre à la Turquie"
    Merkel: le Su-24 contribue à exacerber les tensions autour de la Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, Etat islamique, Turquie, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik