Ecoutez Radio Sputnik
    Dmitri Medvedev

    Dmitri Medvedev dresse le bilan de 2015 en direct

    © Sputnik. Ekaterina Chturina
    Lu dans la presse
    URL courte
    RIA Novosti
    4362

    Le premier ministre russe Dmitri Medvedev tirera le bilan de l'année en direct dans l'émission "Conversation avec le premier ministre"

    Il s'agira de sa huitième interview avec les journalistes des principales chaînes du pays, qui commencera à 12:00 heure de Moscou.

    La porte-parole du premier ministre Natalia Timakova a expliqué aux journalistes que cette année, Dmitri Medvedev allait évoquer les questions économiques les plus pertinentes — la politique budgétaire, l'économie dans le cadre des sanctions et les plans de substitutions aux importations.

    La situation économique difficile de la Russie s'explique notamment par un cours pétrolier bas et l'affaiblissement du rouble. Compte tenu de la haute volatilité sur les marchés financiers et des matières premières, en 2016 la politique budgétaire russe a été remaniée — le budget sera désormais annuel et plus triennal. De plus, l'application de la règle budgétaire exigeant la détermination d'une limite générale des dépenses budgétaires sera suspendue. En 2016, on prévoit un déficit à hauteur de 3% du PIB.

    Les questions internationales seront également abordées pendant l'interview du premier ministre — en particulier le combat contre le terrorisme international et notamment l'organisation Daech. La Russie a évoqué à plusieurs reprises la nécessité de combattre ce fléau en coordonnant les actions de tous les pays et en formant une coalition commune, car le terrorisme menace tous les États.

    Depuis le 30 septembre, à la demande du président syrien Bachar al-Assad, la Russie lance des frappes chirurgicales contre les sites de l'État islamique et du Front al-Nosra en Syrie. Au cours de cette période, les militaires russes ont réalisé plus de 2 000 vols opérationnels, éliminé plusieurs centaines d'extrémistes et détruit près de 3 000 sites terroristes. La coalition formée par les USA en septembre 2014, quant à elle, bombarde les positions de Daech en Syrie en contournant le Conseil de sécurité des Nations unies et ne coordonne pas ses actions avec le gouvernement syrien.

    Autre sujet important: la crise des relations russo-turques depuis que, le 24 novembre, un chasseur turc F-16 a abattu en Syrie le bombardier russe Su-24. Le président russe Vladimir Poutine avait qualifié cet acte de "coup dans le dos" porté par les "complices des terroristes", avait signé un décret sur les mesures visant à garantir la sécurité nationale et sur les démarches économiques spéciales vis-à-vis de la Turquie. Le décret gouvernemental faisant suite à cette directive a été publié le 1er décembre.

    Suite à la détérioration des relations entre les deux pays, les négociations sur la construction du gazoduc Turkish Stream ont été suspendues.

    Lire aussi:

    Alexis Tsipras et Dmitri Medvedev parlent coopération économique
    Dmitri Medvedev attendu au Vietnam et en Thaïlande en avril
    Dmitri Medvedev en visite au Brésil
    Dmitri Medvedev, blogueur le plus célèbre de Russie (sondage)
    Tags:
    bilan, Dmitri Medvedev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik