Ecoutez Radio Sputnik
    Décoration de Noël. Archive photo

    Pas de Noël dans cette école new-yorkaise

    © AP Photo / M. Spencer Green
    Lu dans la presse
    URL courte
    6436
    S'abonner

    Cette année, les enfants de l'école 169 du quartier de Brooklyn à New-York ne fêteront pas Noël et ne décoreront pas de sapin: à la place, ils participeront à la "fête de la récolte" et aux "festivités hivernales". La nouvelle directrice Eujin Jaela Kim est à l'origine de cette décision.

    Près de 1 600 enfants étudient dans cette école, dont 95% sont issus de familles originaires d'Asie et d'Amérique latine. Les enseignants qualifient cette nouveauté de "marque excessive de politiquement correct".

    "Il nous est interdit de prononcer le mot "Noël" ou "Santa Claus". Aucune décoration de sapin sous la forme d'anges ou d'étoiles n'est autorisée, car, figurez-vous, ils représentent un système religieux comme l'étoile de David", a révélé à la presse Mimi Ferrer, présidente de l'Association de parents d'élèves de Brooklyn.

    La directrice de l'école n'a pas répondu aux appels des journaux new-yorkais. Par contre, on sait que son adjoint Jose Caparro avait rédigé il y a un mois des mémos pour les enseignants et les élèves leur recommandant de dire "fête de la récolte" au lieu de "Thanksgiving", et "festivités hivernales" au lieu de Noël.

    Jose Chaparro préconisait aussi aux enseignants de "faire preuve de délicatesse envers la diversité et la particularité des familles des élèves". "Tous les enfants ne célèbrent pas les mêmes fêtes", expliquait-il.

    Dans sa dernière directive, le département de l'éducation de Brooklyn a toutefois autorisé d'installer dans les écoles des symboles religieux tels que le sapin de Noël, les chandeliers judaïques menorah et des étoiles islamiques avec un croissant. Cependant, les images des divinités, des guides spirituels ou des écritures sont interdites.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Un mauvais Père Noël
    Mobilisation pour égayer le Noël de l'enfant le plus seul au monde
    Mog a gâché Noël
    Tags:
    école, enfants, fête, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik