Ecoutez Radio Sputnik
    Dmitri Medvedev. Forum économique mondial. Davos. Archive photo

    Au Forum économique mondial, on reparle de Moscou au présent

    © Sputnik . Dmitri Astahov
    Lu dans la presse
    URL courte
    2282

    Le Forum économique mondial (WEF), qui organise la grande réunion annuelle de l'élite politique et du commerce mondial à Davos en Suisse, prévoit de renforcer significativement son travail sur l'axe russe en 2016.

    Il est également prévu de relancer l'accueil des sessions du forum dans d'autres villes, après une pause de deux ans, et de consacrer deux grandes études à la Russie. Les experts pensent que cet intérêt accru pour le pays est justifié.

    Du 20 au 23 janvier 2016, l'élite politique et économique du monde entier se réunira de nouveau dans le village de Davos, une station de montagne suisse, dans le cadre du Forum économique mondial (une organisation non-gouvernementale enregistrée en Suisse). Selon la tradition, les organisateurs ont envoyé au président russe Vladimir Poutine et au premier ministre Dmitri Medvedev une invitation à l'événement — tous les deux ont participé aux réunions à plusieurs reprises à Davos. En janvier 2014, la délégation russe était dirigée par le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch et en janvier 2015, elle était menée par le premier vice-premier ministre Igor Chouvalov.

    Après la forte détérioration des relations entre la Russie et l'Occident ces deux dernières années, les experts n'excluaient pas que Moscou refuse de travailler dans ce format. Toutefois, selon Kommersant, en janvier 2016 la Russie sera représentée par plusieurs hommes d'affaires et des fonctionnaires de haut rang. Moscou a promis de désigner le chef de la délégation ces prochains jours.

    De son côté, le WEF prévoit de renforcer significativement son travail sur l'axe russe en 2016, indiquent les représentants du forum. "Bien sûr, nous sommes au courant des discussions qui ont eu lieu il y a quelques mois sur l'isolement de la Russie. En tant qu'organisation indépendante et impartiale qui se concentre sur le développement du partenariat public-privé, nous n'intervenons pas dans ces questions. Cependant, je peux dire que d'une manière générale nous sentons du changement dans les dispositions des pays occidentaux", a commenté Philipp Rösler, directeur du Centre de stratégies régionales, également membre du Conseil d'administration du WEF.

    Selon lui, l'accord historique sur le programme nucléaire iranien obtenu en juillet 2014 avec la participation active de la diplomatie russe a eu un véritable effet positif sur l'image de la Russie. En outre, Philipp Rösler a noté la participation active de la Russie aux négociations du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) et sa contribution à la réussite de la Conférence de l'Onu sur le climat à Paris. "Plusieurs pays occidentaux commencent à réaliser qu'il est impossible de trouver une réponse aux principaux défis de notre temps sans la Russie, pense-t-il. La Russie n'est pas en mesure de faire face à ces défis sans partenaires". Le Forum économique mondial, à son avis, "a toujours entretenu des relations productives avec la Russie, qui se sont encore améliorées ces derniers mois".

    En 2016, le WEF prévoit d'organiser une série d'événements liés à la Russie et de se faire représenter lors des événements organisés par la partie russe — en particulier lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. A Davos, le thème russe sera central dans la mesure où cette édition sera consacrée à "La quatrième révolution industrielle". En outre, il est prévu de reprendre à nouveau les sessions du forum à Moscou après une pause de deux ans.

    Le Forum de Davos a également prévu deux études de grande échelle liées à la Russie pour l'année 2016. Dans le cadre de la première étude, les experts examineront les perspectives du projet chinois de "Ceinture économique de la Route de la Soie", y compris son intégration à l'Union économique eurasiatique. Le deuxième projet se penchera sur les "Transformations numériques de la Russie".

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Economie russe: le FMI salue les efforts de la Banque de Russie
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Un séisme de magnitude 6,9 a frappé le Japon, l'évacuation de la population en cours après une alerte au tsunami
    Téhéran répond aux déclarations des USA qui menacent l’Iran d’une guerre
    Tags:
    Forum économique mondial de Davos 2015, Philipp Rösler, Arkadi Dvorkovitch, Dmitri Medvedev, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik