Lu dans la presse
URL courte
Crise migratoire (789)
17177
S'abonner

"Les migrants doivent apprendre à vivre selon nos valeurs", affirme le journaliste et auteur David Aaronovitch dans une tribune publiée par le Times.

Les tentatives du gouvernement danois de limiter l'afflux de réfugiés dans le pays par une loi autorisant la confiscation d'objets de valeur aux nouveaux arrivants ont peu de chances d'aboutir, estime-t-il.

Selon David Aaronovitch, "les réfugiés continuent d'arriver en Europe par tous les moyens et de telles démarches ne sont pas en mesure de contenir cette immense affluence".

"L'Occident a subi un échec en ne prenant pas à temps les mesures nécessaires par rapport à la guerre civile en Syrie. C'était inévitable: la Syrie est venue chez nous", continue le journaliste.

"La plupart de ces migrants sont effectivement venus en Europe pour fuir les horreurs de la guerre, et non dans l'espoir d'obtenir un profit économique", constate-t-il.

Dans le même temps, il faut savoir que souvent les réfugiés sont issus de régions ayant une vision rétrograde et patriarcale des libertés telles qu'elles sont conçues par les Européens.

Cette réalité s'est reflétée dans les événements du Nouvel an à Cologne, où des centaines de femmes ont été sexuellement agressées, indique l'auteur.

"Aujourd'hui nous nous demandons ce qui ne va pas dans notre société si des choses aussi choquantes peuvent se produire au cœur de l'Europe".

Pourquoi les jeunes hommes accusés pour ces attaques estiment-ils qu'en arrivant en Occident, ils ont le droit de se comporter ainsi?

Le fait est que leur vision, estime l'auteur, s'est formée sous l'influence de la culture du chauvinisme masculin où la femme occupe traditionnellement une place plus basse dans la société.

Et il ne s'agit de pas de l'islam en tant que tel, affirme Aaronovitch: une telle hiérarchie est également caractéristique du judaïsme orthodoxe.

D'une manière ou d'une autre, il faut clairement faire comprendre aux réfugiés qui ont afflué sur le continent qu'en Europe tout est différent, qu'ils devront prendre en compte nos valeurs, pense l'auteur.

Les cours obligatoires organisés par les autorités de divers pays aideront à transmettre aux migrants les valeurs européennes, conclut David Aaronovitch.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

L'Allemagne en émoi suite aux agressions sexuelles de Cologne
Attaques à caractère sexuel à Cologne: le silence reste de mise, mais un bras suffit
Cologne: presque tous les agresseurs sont des migrants
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
femmes, crise migratoire, migrants, agression, David Aaronovitch, Cologne, Europe, Syrie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook