Lu dans la presse
URL courte
Par
Crise migratoire (789)
7215
S'abonner

Les autorités européennes distribuent actuellement aux réfugiés arrivés en Europe récemment des brochures gratuites expliquant en images certaines règles de conduite et de politesse d'usage sur le continent.Ces guides ambitionnent de rendre le contact entre les locaux et les migrants plus agréable et sûr.

On peut répartir ces conseils en deux catégories. Premièrement, il s'agit de recommandations générales sur la vie dans un nouveau pays, "qui seront utiles pour les réfugiés de tout âge et sexe" d'après les auteurs.

Parmi ces règles on note l'obligation de trier les déchets, la ponctualité et l'interdiction d'uriner dans la rue. On rappelle également que les femmes en Allemagne ne portent pas le voile et qu'une licence est nécessaire pour pêcher.

La deuxième grande partie du guide concerne les prescriptions de genre et tout ce qui concerne, d'une manière ou d'une autre, les rapports sexuels, les relations et le mariage. Après les incidents survenus à Cologne pendant le Nouvel an, quand des centaines de femmes avaient été harcelées et violées par des migrants d'Afrique et du Moyen-Orient, les guides reprenant les règles d'interaction entre les sexes se sont multipliés.

Ces fascicules abordent également la question des minorités sexuelles: "En Allemagne les homosexuels ont le droit d'afficher leurs préférences sexuelles en public", peut-on notamment lire.

Le gouvernement belge explique également aux migrants comment il convient de traiter les femmes occidentales: le guide belge distribué dans les centres d'accueil de réfugiés inclut notamment des conseils concernant les rencontres et le flirt.

Il est expliqué aux nouveaux arrivants que la polygamie, les rapports sexuels et le mariage sous contrainte, ainsi que la violence envers les prostituées sont répréhensibles en Europe. Les autorités informent également les migrants que la Belgique autorise le mariage et l'adoption d'enfants par des individus du même sexe, et qu'il faut être tolérant envers les transsexuels.

Un sondage national mené en janvier a révélé que les Allemands n'étaient pas convaincus par la capacité du pays à accueillir et à intégrer les 1,1 million de réfugiés arrivés en Allemagne en 2015. Sur 1203 personnes interrogées, 66% estiment que ce volume est trop élevé pour le pays, contre 46% en décembre.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Migrants: le ministre finlandais de l'Intérieur risque la démission
La maison du PM finlandais impropre à accueillir des migrants
Le Royaume-Uni appelé à "prendre sa part" dans la crise des migrants
En Allemagne, des migrants attaquent des retraités dans le métro
Tags:
réfugiés, crise migratoire, migrants, Belgique, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook