Lu dans la presse
URL courte
Par
12334
S'abonner

Le Chinois Ling Wancheng a transmis aux services de renseignement américains les codes de lancement des missiles nucléaires chinois, selon le site américain The Washington Free Beacon.

L'informateur est le frère de Ling Jihua, collaborateur de l'ex-président chinois Hu Jintao, arrêté en juillet 2015 pour corruption et violation de la discipline du parti. Après cette arrestation, Ling Wancheng s'est enfui en Californie. Le rapport indique également que des agents chinois auraient tenté sans succès d'assassiner Wancheng.

Selon les auteurs de l'article, qui se référent à des agents américains, Ling Wancheng témoigne pour le FBI depuis l'automne dernier. A l'heure actuelle, selon une source du site, il aurait déjà dévoilé les procédures d'utilisation des forces nucléaires chinoises, les codes de lancement des missiles nucléaires, des informations confidentielles sur l'administration chinoise et décrit l'aménagement intérieur de la résidence gouvernementale à Zhongnanhai.

Ling Wancheng dispose ainsi de 2 700 documents confidentiels remis par son frère, qui a occupé des postes haut placés au gouvernement entre 2012 et son arrestation en 2015, affirme The Washington Free Beacon. Ces documents devaient être destinés initialement à faire pression pour empêcher l'arrestation de Ling Jihua puis, quand ce dernier a été interpellé, son frère a commencé à les dévoiler progressivement au FBI. Avant cela, il conservait ces documents dans sa maison de Loomis, en Californie. Les autorités chinoises négocient actuellement l'extradition de Ling Wancheng — en vain pour l'instant.

Ling Jihua a été arrêté en juillet 2015, officiellement accusé de corruption et de violation de la discipline du parti, d'abus de fonctions, de népotisme et de crimes sexuels. De 2007 à 2012, il avait dirigé la chancellerie du Comité central du Parti communiste chinois et était proche de l'ex-président chinois Hu Jintao.

Deux mois avant la passation du mandat de Hu Jintao au président actuel Xi Jinping en septembre 2012, il avait été "dégradé" au poste de responsable du département du Front uni du Comité central du Parti communiste chinois. En mars 2013, il était encore descendu sur l'échelle hiérarchique jusqu'au poste de second vice-président du Comité chinois du Conseil consultatif politique populaire de Chine, un organisme assez décoratif responsable du travail du PC avec les syndicats et les petits partis politiques. En juillet 2015, il a finalement été arrêté et démis de toutes ses fonctions puis exclu du parti en octobre.

Lire aussi:

Les USA défient à nouveau la Chine
Choc pétrolier: la Chine économise 460 mds USD
La Chine se prépare à acheter l'Europe
Varoufakis: Berlin a empêché la Grèce d'emprunter à la Chine
Tags:
armes nucléaires, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook