Ecoutez Radio Sputnik
    Maison Blanche

    Primaires aux USA: Trump et Clinton loin devant

    © Flickr/ Sarah Sampsel
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    340
    S'abonner

    Mardi 1er mars aux USA, le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton ont dominé le "Super Tuesday" - jour du plus grand nombre de primaires simultanées dans les deux camps - et ont pris la tête de la course à l'investiture dans leur parti.

    Après ce "Super mardi" sans grand suspense, on commence à voir se dessiner les visages des futurs candidats à la Maison blanche au sein des deux principaux partis du pays.

    Comme attendu, les leaders de la course électorale — la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump — ont renforcé leurs positions.

    Arrivés en deuxième position à l'issue de ce mardi électoral, le démocrate Bernie Sanders et le républicain Ted Cruz, qui ont remporté la victoire dans plusieurs États, n'ont pas l'intention de faire de la figuration et affirment que la bataille ne sera pas terminée jusqu'aux congrès de parti.

    Le républicain Marco Rubio a eu moins de chance lors de ce Super Tuesday: le sommet du parti le considérait comme la principale alternative à Trump mais il n'a gagné que dans le Minnesota brouillant ainsi définitivement les plans de l'establishment.

    Mardi, Trump a poursuivi son ascension victorieuse vers la candidature présidentielle. Après ses succès dans le New Hampshire, en Caroline du Sud et dans le Nevada, selon les données préliminaires il a défait ses concurrents dans les États importants tels que la Virginie, où les républicains jouaient 49 voix de délégués, en Géorgie (76 délégués), dans le Tennessee (58 délégués) et en Alabama (50 délégués), ainsi que dans le Massachussetts (42) et l'Arkansas (40). Au final, le milliardaire affiche 6 victoires lors du Super Tuesday et neuf au total.

    Quant à Hillary Clinton, son succès était prévisible — selon la plupart des sondages elle pouvait prétendre à la victoire dans les principaux États des primaires. En effet elle l'a remporté au Texas (222 délégués), en Géorgie (102), en Virginie (95) et dans le Massachussetts (91). Parier sur les grands États a porté ses fruits — Clinton, qui était en course en 2008 avec Barack Obama, a bien tiré les leçons de cette expérience.

    Sanders a remporté une victoire convaincante dans son État natal mais peu peuplé du Vermont (16 délégués), dans le Minnesota (77), dans le Colorado (66) et l'Oklahoma (38).

    Avant le Super Tuesday, Clinton s'était déjà assuré le soutien de 544 délégués qui voteront pour elle au congrès de son parti en juillet. Elle a remporté les primaires en Iowa, dans le Nevada et en Caroline du Sud. Sanders, pour sa part, s'est distingué par une seule victoire dans le New Hampshire et ne compte que 85 voix de délégués.

    Lire aussi:

    Hillary Clinton de mèche avec Wall Street?
    Pourquoi Donald Trump est-il si populaire?
    Hillary Clinton ne veut pas de troupes US au sol en Syrie et en Irak
    Michelle Obama ne sera pas candidate à la Maison Blanche
    Tags:
    élections, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik