Ecoutez Radio Sputnik
    Bruxelles

    Les attentats, coups durs pour l'économie

    © AP Photo / Martin Meissner
    Lu dans la presse
    URL courte
    Lenta.ru
    Menace terroriste en Europe (341)
    706

    Les attentats commis mardi 22 mars à l'aéroport de Bruxelles et dans le métro de la capitale belge ont emporté plus de 30 vies, bloqué le fonctionnement des transports en commun et entraîné un renforcement des mesures de sécurité.

    Selon les dernières informations, 31 personnes sont mortes dans les attaques et on dénombrait près de 150 blessés. En France, le président François Hollande a convoqué une réunion d'urgence et le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il enverrait 1.600 policiers à la frontière franco-belge et sur les sites d'infrastructure de transports.

    D'après le directeur général du Centre russe d'information politique Alexeï Moukhine, cette forme de lutte des organisations terroristes contre les institutions européennes s'explique par "l'arrivée sur le territoire de l'UE de plusieurs milliers de kamikazes potentiels ou de spécialistes en explosifs et en diversion, qui ont rejoint les coordinateurs déjà présents sur le territoire européen pour former une véritable armée terroriste". "Aujourd'hui, ils essaient d'influencer les décisions des politiciens européens en semant la panique et le chaos, pense l'expert.

    Après les explosions à l'aéroport de Bruxelles, les communications aériennes ont été interrompues, les passagers ont été évacués et les compagnies aériennes ont annulé leurs vols. Les pertes financières seront donc conséquentes pour l'aéroport et le métro endommagés, ainsi que pour les compagnies aériennes et les compagnies d'assurance.

    Mais le préjudice économique indirect consécutif à de tels incidents est toujours plus élevé. Ainsi, après les attentats de New York du 11 septembre 2001, les pertes des compagnies d'assurance ont été estimées à 40-50 milliards de dollars et celles des entreprises, y compris à cause de la suspension des vols, à plus de 120 milliards de dollars. Environ 7 milliards de dollars supplémentaires ont été versés aux proches des victimes.

    Après les attentats de Paris de novembre 2015 tous les événements importants en ville avaient été annulés, y compris le marché de Noël sur les Champs Élysées. L'attaque terroriste a repoussé pendant plusieurs semaines les touristes, privant ainsi de revenus potentiels non seulement la France (le pays le plus visité en 2014 avec 84 millions de touristes), mais également l'Europe occidentale en général.

    L'Airbus russe qui s'est écrasé suite à un attentat en octobre 2015 a provoqué des problèmes pour toute l'industrie. L'avion de ligne en partance de Charm el-Cheikh et à destination de Saint-Pétersbourg s'est écrasé dans le Sinai, faisant 224 morts. Les autorités russes ont alors interdit les vols en Égypte, qui était l'une des destinations touristiques les plus appréciées des Russes avec la Turquie.

    Les petits pays émergents avec une économie faible subissent encore plus durement les conséquences de ces attentats.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    Attentats de Bruxelles: deux terroristes identifiés
    Attentats de Bruxelles: les Européens doivent "cesser d'être naïfs"
    La police belge publie la photo d'un auteur présumé des attentats
    Attentats de Bruxelles - une minute de silence à Paris (vidéo)
    Tags:
    préjudice, économie, transports, aéroport, attentat, Alexeï Moukhine, François Hollande, Europe, Belgique, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik