Ecoutez Radio Sputnik
    Chars T-90

    Russie-Inde: la coopération militaire s'intensifie

    © Wikipedia / cell105
    Lu dans la presse
    URL courte
    18511
    S'abonner

    En 2015, l'Inde était le deuxième plus grand acheteur d'armement russe avec près de 5,5 milliards de dollars de contrats au total, écrit mercredi 30 mars le journal en ligne PolitRussia.

    La Chine est le troisième plus gros client des compagnies russes avec 2,6 milliards de dollars d'armements commandés.

    Pour les besoins de la marine indienne, les chantiers navals russes ont notamment construit plusieurs frégates et sous-marins. Ils ont également terminé la construction et modernisé le porte-avions lourd Amiral Gorchkov conformément aux exigences de l'armée indienne: il sert aujourd'hui dans la marine sous le nom de Vikramaditya.

    Hormis le bâtiment en lui-même, la Russie a vendu à l'Inde le nombre nécessaire d'avions embarqués (doublant ainsi les Britanniques avec leurs chasseurs Harrier), des armements et des systèmes de guerre électronique.

    Mais les plus grands contrats n'ont pas été conclus pour la marine: l'Inde est en effet l'un des plus importants acheteurs de matériel blindé et d'avions russes.

    L'Inde recevra les armes russes les plus performantes
    © Photo. Bureau d'études Soukhoï
    Ainsi, à la fin des années 1990 déjà, l'Inde s'intéressait au char T-90. Après de longues négociations et une première livraison-test de 310 chars, l'Inde en a acquis la licence de fabrication. Aujourd'hui, le gouvernement indien se fixe pour objectif de fournir à l'armée 2 000 T-90S (une version du T-90 adaptée pour l'armée indienne).

    Côté aviation, l'Inde achète des chasseurs embarqués MiG-29KUB, Su-30MKI, des avions de détection et de commandement aéroporté A-50, ainsi que des hélicoptères Mi-17V-5 et Ka-226T.

    Par ailleurs, l'Inde s'intéresse aujourd'hui particulièrement aux armes légères russes: le 29 mars 2016 ont ainsi été annoncées deux nouvelles possibilités de livraison d'armes.

    L'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport et le groupe Kalachnikov ont notamment dit étudier actuellement la vente à l'Inde d'une licence et d'équipements pour fabriquer des AK de la série 100.

    La fiabilité et la transparence qui caractérisent les relations entre Moscou et New Delhi ont mené à des contrats inédits pour la Russie, impliquant l'élaboration conjointe de matériel militaire.

    Le premier projet de ce genre a été la conception de Brahmos — un missile antinavire universel. Des contrats de ce type ont ensuite été signés dans le domaine de la construction aéronautique: la Russie et l'Inde travaillent à l'heure actuelle sur un chasseur de 5e génération qui serait exploité par les armées des deux pays.

    Un contrat a également été signé en 2012 pour l'élaboration conjointe d'un avion de transport moyen, dont le premier vol est prévu pour fin 2017.

    Le fait que l'Inde, dans une situation internationale de plus en plus complexe, s'adresse précisément à la Russie pour ses armes est un indicateur de la qualité et de la fiabilité des compagnies russes en tant que fournisseurs d'armements.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Energie et armement: accords russo-indiens pour 10 mds USD
    L'Inde va acheter pour 7 mds USD d'armes russes
    L'Inde et la Russie ont effectué un exercice militaire conjoint
    L'Inde teste un missile sol-sol BrahMos
    Tags:
    Ka-226T, Mi-17V-5, Su-30MKI, Mig-29K/KUB, T-90, INS Vikramaditya, Rosoboronexport, Chine, Russie, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik