Lu dans la presse
URL courte
Par
Crise migratoire (789)
2120
S'abonner

En 2015, près de deux millions de personnes ont immigré en Allemagne (soit un bond de 49% par rapport à 2014), majoritairement des réfugiés demandant l'asile: ils y reçoivent l'aide de bénévoles de plus en plus nombreux.

Au fur et à mesure que les demandeurs d'asile arrivent sur le territoire allemand, le nombre de personnes prêtes à leur apporter un soutien bénévole et gratuit grimpe lui aussi en flèche. De nombreux étudiants, notamment, travaillent comme traducteurs, aident les réfugiés à remplir les formulaires et à communiquer avec les fonctionnaires, à visiter les médecins et à faire les courses. Les dons des bénévoles permettent même de doter les locaux des réfugiés de connexions internet gratuites.

Les étudiants encouragent également les jeunes réfugiés à participer aux groupes sportifs, organisent des excursions pour expliquer aux étrangers les particularités de la vie dans le pays d'accueil, ses traditions et les normes de conduite. Ils organisent constamment des opérations pour récolter de l'argent, des vêtements, des chaussures ou des objets ménagers. Des femmes au foyer et des retraitées participent ensuite au tri des objets récoltés.

Des acteurs et des personnalités artistiques allemands se joignent également à l'activité bénévole. Par exemple, l'architecte Günter Reichert a fondé à Nuremberg une bibliothèque pour réfugiés où il est possible d'emprunter des livres mais aussi d'apprendre gratuitement l'allemand.

Pour les migrants diplômés, les étudiants de Francfort-sur-le-Main ont créé l'association "Academis Experience Worldwide", qui aide les spécialistes à repérer les opportunités d'utiliser leurs connaissances à terme.

Les chercheurs qui demandent l'asile en Allemagne pourront aussi profiter de l'Initiative Philipp Schwartz élaborée conjointement avec le ministère allemand des Affaires étrangères, la Fondation Alexander von Humboldt et d'autres partenaires. Ce programme a pour objectif d'aider les universités et les établissements de recherche allemands à coopérer avec leurs homologues parmi les migrants.

Enfin, comme tous les enfants de migrants doivent aller à l'école en Allemagne, les étudiants de l'université d'Augsbourg aident les jeunes réfugiés qui ont du mal à assimiler le programme scolaire allemand.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Migrants: la Libye menace d'ouvrir la route vers l'Europe
Nouvelle évacuation d'un campement de centaines de migrants à Paris
L'Australie produit un film pour effrayer les migrants afghans
Libye: plusieurs centaines de migrants interceptés par les garde-côtes
Tags:
Allemagne, Günter Reichert, réfugiés, bénévolat, crise migratoire, demandeurs d'asile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook