Lu dans la presse
URL courte
Par
5113
S'abonner

Avec l'augmentation des températures estivales, l'Arctique avait vu sa végétation s'enrichir dans les années 1980: aujourd'hui, les plantes y sont de moins en moins feuillues.

En analysant les photos satellites des 33 dernières années, on constate en Norvège, en Russie, au Groenland et au Canada d'importants changements depuis cinq ans, rapporte le site forskning.no.

"Les plantes, en Arctique, deviennent plus marron. Cela signifie que leur feuillage n'est plus aussi abondant qu'auparavant", résume Jarle Bjerke, chercheur en chef du centre Fram de l'Institut norvégien de recherche sur la nature (NINA).

Pendant la majeure partie de l'année, la température en Arctique se situe en dessous de zéro mais les changements climatiques ont provoqué, récemment, des hivers bien plus doux. Dans le même temps, on constate davantage d'enneigement au nord.

"Les changements climatiques ont rendu les régions du nord plus océaniques. Dans la plupart des cas, cela signifie une augmentation des précipitations", explique Jarle Bjerke.

Au printemps, la neige tient désormais plus longtemps — ce qui ralentit la croissance des plantes. Les changements climatiques ont également fait que la végétation, en été, est devenue plus grise: les plantes ont davantage de difficultés pour se doter d'un nouveau feuillage.

"La combinaison de ces deux facteurs a empiré les conditions de végétation — la somme des températures durant toute la période sans neige est tout simplement trop basse", souligne Jarle Bjerke.

On ignore encore quelles seront les conséquences de ces changements provoqués par le "brunissement". Tout dépendra de la durée du processus.

Lire aussi:

Fonte de glace record en Arctique en 2016
Une unité spéciale tchétchène a démasqué des espions en Arctique
Avec l'aide de la Russie, la Chine se lance en Arctique
Les sous-marins UK vont faire leur grand retour en Arctique
Tags:
nature, science, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook