Ecoutez Radio Sputnik
    Complexe de guerre ferroviaire. Image d'illustration

    La Russie construit un nouveau "train nucléaire"

    © Wikipedia/ George Shuklin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Nouvelles armes russes (136)
    10967
    S'abonner

    La production des éléments du nouveau complexe de guerre ferroviaire Bargouzine a commencé en Russie.

    Ce train pourra embarquer six missiles nucléaires intercontinentaux conçus sur la base du missile Iars.

    Aucune date exacte de mise en service du nouveau train "stratégique" n'a été précisée mais selon les experts, il ne faut pas s'y attendre avant 2020.

    En 2014, le général Sergueï Karakaev, chef des Forces de missiles stratégiques de Russie (RVSN), avait fait connaître la décision du président russe Vladimir Poutine de reconstruire le complexe ferroviaire Bargouzine et dévoilait que sa conception préliminaire avait été achevée.

    L'information concernant ce nouveau train nucléaire est confidentielle mais on sait notamment par la presse que le Bargouzine pourrait transporter jusqu'à six missiles intercontinentaux nucléaires élaborés à partir du missile Iars — la version terrestre du Boulava naval. Chaque système de lancement équivaudra à un régiment, et une division du Bargouzine comprendra cinq régiments. Le commandement des RVSN espère que les nouveaux complexes resteront en service au moins jusqu'en 2040.

    Selon les experts militaires, le nouveau complexe ferroviaire russe est comparable dans sa conception à un sous-marin stratégique: tous les wagons du train doivent être hermétiques et solides pour protéger l'habitacle des dommages même en cas d'explosion d'une ogive nucléaire à plusieurs centaines de mètres du train. Son autonomie est d'un mois et en une journée, le Bargouzine pourra parcourir jusqu'à 1 000 km.

    Le missile Iars dont il sera équipé ne prend que quelques minutes à être préparé au tir. D'une portée de 10 000 km, il est précis à 100 mètres près. Ses ogives manœuvrables peuvent franchir tout système antimissile actuel.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Nouvelles armes russes (136)

    Lire aussi:

    Désarmement nucléaire: pourquoi personne ne bouge
    Le bouclier antimissile US incapable de résister aux Troupes balistiques russes
    Modernisation des armées russes: L’outil de dissuasion nucléaire
    La Russie a testé un appareil hypersonique
    Concepteur du missile Boulava: le PGS américain, une "bêtise notoire"
    Tags:
    missiles, Sergueï Karakaïev, nucléaire, train, Bargouzine, RS-24 Iars, RVSN, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik