Ecoutez Radio Sputnik
    drapeau ukrainien

    Journalistes, danger! Un site ukrainien dérape à nouveau

    © AP Photo / Evgeniy Maloletka
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    2012
    S'abonner

    Le site ukrainien Mirotvorets ("Pacificateur") a publié une nouvelle liste des journalistes accrédités dans la République populaire de Donetsk (DNR) autoproclamée. Problème: elle dévoile aussi des informations personnelles sur les correspondants de presse et les expose donc aux menaces.

    Un communiqué du site affirme, provoquant: "Le 12 mai 2016, le site Mirotvorets avait publié une liste de journalistes accrédités par l'organisation terroriste DNR. Nous avons noté l'intérêt public et les débats qu'elle a suscités. De nombreux journalistes ont exigé des excuses de notre part et nous avons enfin compris pourquoi. A cet égard, le collectif présente ses excuses sincères car la liste n'était pas de première fraîcheur".

    Le site précise que la nouvelle liste date de février 2016 et contient 5 412 données, dont 2 082 concernent des journalistes russes et 1 816 des correspondants d'autres pays.

    Début mai, certains sites ukrainiens avaient publié les noms de 5 000 journalistes travaillant sur le territoire de la DNR en dévoilant leurs informations personnelles. Ces derniers avaient déclaré être choqués par la publication de leurs informations personnelles et avaient demandé d'ouvrir une enquête. Le parquet de Kiev a donc ouvert un dossier et le site Mirotvorets, qui avait publié les noms des journalistes, a interrompu son travail.

    Dunja Mijatovic, représentante de l'OSCE pour la liberté des médias, a qualifié cette publication de "démarche inquiétante qui pourrait mettre davantage en danger les journalistes". Selon elle, il est préoccupant que certains journalistes de la liste aient déjà reçu des menaces.

    Les agissements des administrateurs du site Mirotvorets ont également été critiqués par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, qui considère cette publication comme un "appel à s'en prendre aux journalistes". La DNR a promis de soulever cette question pendant la prochaine réunion du Groupe de contact à Minsk, et d'exiger de Kiev d'interdire la diffusion publique de la liste.

    Lire aussi:

    Liberté de la presse: l'"Ukraine tend à ressembler à la Turquie"
    Le libre-échange avec l'UE, un lourd fardeau pour l'Ukraine
    L'Ukraine bâtit un mur entre la Russie et la région de Lougansk
    Aéronautique: l'Ukraine et la Turquie se sentent pousser des ailes
    Tags:
    presse, journalisme, médias, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik