Lu dans la presse
URL courte
Par
Nouvelles armes russes (140)
10593
S'abonner

Le général américain Herbert Raymond McMaster remarque que la Russie a pris de l'avance en matière d'artillerie, de véhicules blindés d'infanterie et de drones tactiques.

Herbert Raymond McMaster, chef du commandement de l'armée de terre américaine pour la formation des cadres et l'élaboration de la doctrine, partageait ses conclusions sur le projet "La guerre russe de nouvelle génération" à l'occasion d'une intervention au Centre pour les études stratégiques et internationales à Washington.

L'Otan multiplie ses manœuvres dans les pays baltes
© Photo: Flickr.com/ Marines/cc-by-nc. Archives
"Nous avons passé beaucoup de temps à parler de notre victoire dans le duel sur l'utilisation de missiles à longue portée. Mais ces armements permettent seulement d'entrer "par la porte principale". Reste à savoir ce que l'on fait une fois à l'intérieur", résume le général dont les propos sont rapportés par le magazine Defense One.

McMaster souligne que les forces armées russes modernisent actuellement leurs munitions conventionnelles, ce à quoi les USA ont justement renoncé: "L'efficacité des systèmes américains diminuera donc à court terme de 40-60%".

"Nous avons déjà moins de systèmes d'artillerie et désormais, cette infériorité numérique se double d'une moindre efficacité en comparaison de l'arme dont dispose l'adversaire", pense le général.

Les problèmes ne concernent pas uniquement les missiles et les munitions. D'après le haut responsable militaire, "tous les véhicules de combat américains ont perdu leur avantage".

"Le Bradley est un excellent véhicule. Mais nous voyons aujourd'hui que nos rivaux nous ont rattrapés. Ils ont investi dans le développement des véhicules de combat d'infanterie et le blindage, notamment dans les systèmes de défense actifs", souligne McMaster.

A titre d'exemple, Defense One cite le char T-90 qui a prouvé son efficacité et sa robustesse en action, par exemple en Syrie. Sa résistance est assurée, hormis le blindage réactif, par un système de défense actif qui "brouille" les obus en approche ou les détruit à distance.

Un autre avantage des forces armées russes, d'après McMaster, est l'usage de drones — non pas pour éliminer les leaders des organisations terroristes (comme le font les États-Unis), mais pour la conduite de tir.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Dossier:
Nouvelles armes russes (140)

Lire aussi:

Haut représentant de l’Otan: "Poutine a créé une armée forte"
L'Otan préoccupée par l'évolution des sous-marins russes
La modernisation de l’armée US a-t-elle échoué?
C'est pourquoi l'armée US est bien plus faible que vous le pensiez
Tags:
missiles, munitions, armements, doctrine militaire, véhicules blindés, artillerie, drone, Bradley, Herbert Raymond McMaster, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook