Lu dans la presse
URL courte
Par
3213
S'abonner

Les marques utilisent souvent le visage des stars pour vendre.Elles manipulent ainsi la croyance populaire selon laquelle une célébrité ne pourrait pas faire la publicité d'un mauvais produit. Leur cible idéale? Les enfants et les adolescents.

Pour autant, une égérie de renom n'est pas toujours synonyme de qualité… Une récente étude menée par des chercheurs du Centre médical de Langone auprès de l'université de New York a révélé qu'une grande majorité des produits alimentaires et des boissons vendus avec l'image de célébrités étaient en réalité mauvais pour la santé. "Malheureusement, ce type de publicité contribue à l'augmentation alarmante de l'obésité chez les enfants et les adolescents", mettent en garde les auteurs.

D'après ces derniers, les sodas et d'autres boissons sucrées, la restauration rapide et les sucreries sont les produits alimentaires dont les publicités impliquent le plus souvent des artistes. Les chercheurs ont découvert qu'aucune star de la musique ne faisait la publicité de fruits, de légumes ou de céréales. Seule une célébrité a participé à une campagne publicitaire de produits naturels (pistaches) qu'on pourrait considérer comme plus ou moins saine.

Les scientifiques ont d'abord identifié les idoles les plus connues des jeunes — par le nombre de mentions dans la presse et d'autres indices de célébrité — puis ils ont visionné les campagnes de pub des 14 dernières années. Il s'avère que 65 des 163 stars représentées avaient participé à 57 campagnes publicitaires de boissons et de produits.

Les spécialistes sont allés plus loin en décidant d'évaluer la valeur nutritive de ces produits. Ils ont analysé les informations sur les emballages et ont découvert que 21 produits sur 26 (soit 81%) étaient des "substances nutritives pauvres". Sur 69 boissons promues par les artistes, 49 (71%) avaient une teneur excessive en sucre.

D'après l'Institut américain de recherches médicales, les compagnies alimentaires dépensent 2 milliards de dollars par an pour la publicité ciblant les enfants et les adolescents. L'"approbation" d'un produit concret par les célébrités en augmente la demande. Revers de la médaille: l'attraction excessive des enfants pour des produits néfastes est un facteur d'obésité.

Les auteurs de l'étude pensent que les célébrités elles-mêmes devraient songer à leur influence sur le jeune public. Selon les spécialistes, elles devraient promouvoir davantage la nourriture saine et une bonne hygiène de vie.

Lire aussi:

En Italie, une pension alimentaire peut être payée en pizzas
Une société autrichienne lance un appel aux investisseurs... qui aiment le fromage
Le Venezuela n’a plus de Coca-Сola
L'Académie des sciences US donne son feu vert aux OGM
Tags:
promotion, produits alimentaires, malbouffe, étoiles
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik