Ecoutez Radio Sputnik
    Su-34 à Joukovski, dans la région de Moscou

    L'avion russe Su-34 doté d'un nouveau système de pointe

    © Sputnik .
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    14421
    S'abonner

    L'arsenal des nouveaux bombardiers tactiques russes Su-34 (code Otan Fullback) sera complété prochainement par des systèmes de renseignement électronique permettant aux équipages des avions d'identifier en temps réel les QG ennemis, les systèmes de communication et de transmission d'information aux postes de contrôle des drones.

    Ce système, officiellement appelé UKR-RT, est installé dans un container spécial sous le fuselage du Su-34.

    "Les travaux sur le système de renseignement électronique du Su-34 sont terminés et les essais sont en cours. Nous espérons que le container suspendu de renseignement électronique sera mis en service prochainement", a déclaré un représentant du ministère russe de la Défense.

    Les super-armes russes
    © Sputnik . Maksim Blinov
    Le système UKR-RT a été conçu avant tout pour détecter et identifier avec exactitude les coordonnées et les caractéristiques techniques des cibles telles que les systèmes de communication et de transmission d'informations, ainsi que les radars. La liste des cibles du système comprend également des sites complexes comme les lignes de contrôle des drones.

    La conception du système UKR-RT a commencé à la fin des années 2000. On peut notamment voir sur internet plusieurs photos du bombardier tactique Su-34 portant le numéro de bord 47 exécutant des vols d'essai avec un container de renseignement électronique suspendu sous le fuselage entre les prises d'air.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Syrie: un avion espion russe pour lutter contre Daech
    Poutine: l’armée russe a reçu 4.000 matériels militaires en 2015
    Les "armes intelligentes" russes contre l'Etat islamique
    L'opération en Syrie fait rebondir l'intérêt pour le Su-35
    Tags:
    renseignement, Su-34, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik