Lu dans la presse
URL courte
Par
2101
S'abonner

Un collectif international de biologistes a prouvé que les Aborigènes australiens étaient effectivement les représentants de la plus ancienne «civilisation» installée de manière non interrompue dans une même région de la planète.

Les chercheurs ont prouvé que les Australiens autochtones et les Papous de Nouvelle-Guinée s'étaient croisés avec d'autres hommes ancestraux, probablement avec l'Hominidé de Denisova, a annoncé le magazine Nature.

Les Aborigènes portent donc jusqu'à 4 % des gènes de ces hommes disparus.

La rencontre de l'Hominidé de Denisova et des ancêtres des Aborigènes australiens contemporains s'est certainement produite aux abords de Sahul — un plateau qui réunissait avant la dernière ère glaciaire l'Australie, la Nouvelle-Guinée et la Tasmanie avec des isthmes terrestres — il y a 50 à 72 000 ans.

Les scientifiques soulignent qu'une seule vague de migration a engendré l'apparition des Australiens autochtones contemporains. Les biologistes ont pu tirer cette conclusion après un séquençage du génome d'échantillons de salive prélevés chez 83 Aborigènes australiens et 25 Papous.

Les conclusions des chercheurs sont en accord avec les précédentes recherches génétiques et archéologiques. Contrairement à la société préhistorique, la civilisation de la vallée de l'Indus, dite aussi civilisation harappéenne, apparue il y a 8 000 ans et qui a existé pendant plus de 4 000 ans, a été récemment qualifiée de « plus ancienne civilisation développée ».

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Les plus belles aborigènes des Jeux mondiaux des peuples autochtones
On sait désormais quelle est la plus ancienne civilisation du monde
Découverte des traces d'une civilisation inconnue aux USA
La cause de la disparition des Mayas enfin révélée?
Tags:
anthropologie, Hominidé de Denisova, hominidés, Homo sapiens, peuples autochtones, civilisation, chercheurs, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Guinée, Tasmanie, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook