Ecoutez Radio Sputnik
    Clinton et Trump

    Clinton et Trump à la recherche du temps perdu

    © REUTERS / Brian Snyder
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vedomosti
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    124

    A l'approche de la fin de la campagne présidentielle aux États-Unis, les candidats cherchent traditionnellement à s'attirer les faveurs d'une dizaine d’États hésitants où ni les démocrates ni les républicains n'ont l'avantage.

    Cette liste change d'élection en élection conformément aux changements démographiques, sociaux et économiques.

    Parmi ces États indécis: la Pennsylvanie, qui détient 20 voix de grands électeurs chargés d'élire le président américain. Le rapport de forces y reflète en général la situation dans tout le pays, bien que cet État ait régulièrement préféré les démocrates depuis 28 ans.

    La Pennsylvanie fait partie de la ceinture dite « rouillée », c'est-à-dire d'une grande région industrielle au nord-est des États-Unis qui développait autrefois des industries lourdes et minières mais fait actuellement face à une crise à cause de sa compétitivité faible sur le marché international. Les « cols bleus », notamment les hommes blanc adultes ou âgés, sont la base des soutiens de Trump, alors que sa popularité parmi les afro-américains (près de 10 % de la population de l'État et plus de la moitié de Philadelphie, sa capitale) et les latino-américains (près de 5%, groupe qui montre la croissance la plus rapide) est pratiquement nulle. Autrement dit, Trump est soutenu par ceux qui ont bien vécu il y a 30 ou 40 ans et sont mécontents de la situation actuelle.

    Quoi qu'il en soit, le cœur de la bataille entre Clinton et Trump sera « la femme blanche éduquée qui habite dans les banlieues », affirme Kerri Kennedy, leader de l'organisation locale Represent PAC qui promeut la présence des femmes en politique: « Afin de les attirer, Trump met en avant sa fille Ivanka qui parle des programmes de congé payé de maternité qui s'avèrent en réalité pires que le système existant si l'on prend la peine de les analyser. Clinton suscite elle-aussi une attitude sceptique, notamment en ce qui concerne ses liens avec l'establishment. Elle est considérée par l'électorat féminin plus comme une bureaucrate que comme une femme ».

    Les jeunes sont une autre catégorie importante d'électeurs indécis. Cependant, « les deux candidats ont peu de chances de les attirer », affirme Larry Keisler, expert en communications stratégiques: « Ce groupe fait preuve d'un enthousiasme très limité envers les élections. Cela pourrait diminuer la participation totale. Beaucoup de jeunes ont soutenu Bernie Sanders mais sont très sceptiques quant à Clinton et la soutiendront seulement pour ne pas aider Trump ».

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Trump président? Des mamies juives promettent de revenir de l'au-delà
    CNN proclame Clinton victorieuse suite au premier débat avec Trump
    Les indépendantistes californiens soutiennent Trump
    L’état-major de Trump esquive une énième accusation de liens avec la Russie
    Tags:
    campagne présidentielle, Donald Trump, Hillary Clinton
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik