Lu dans la presse
URL courte
Par
1140
S'abonner

Des chercheurs russes émettent l'hypothèse que le fond du lac Vostok en Antarctique pourrait abriter des formes de vie.

"Ce fait n'est pas encore avéré à 100% en raison d'une pureté insuffisante des échantillons d'eau", a déclaré Sergueï Boulat, directeur du laboratoire de cryoastrobiologie de l'Institut de physique nucléaire de Saint-Pétersbourg, lors d'une conférence à l'Institut de recherches spatiales.

La bactérie retrouvée à 4 mètres de profondeur, dont la structure génétique coïncide avec 86% des organismes déjà connus, témoigne de l'existence d'une nouvelle forme de vie.

Selon Sergueï Boulat, une nouvelle méthodologie de prélèvement de l'eau est nécessaire car les chercheurs n'arriveront pas à travailler avec une eau polluée avec du liquide de forage. Le scientifique a également déclaré avec regret qu'en 2016, le financement de l'expédition arctique russe avait été divisé par trois.

Le lac Vostok a été découvert dans le centre de l'Antarctique par la 33e expédition soviétique antarctique en 1987 grâce à la méthode géodésique. Il mesure 250 km de long sur 50 km de large, et est recouvert d'une épaisse couche de glace de presque 4 000 m.

Lire aussi:

Japon: les chasseurs de baleines de l'Antarctique tuent 333 cétacés
"Aujourd'hui, c'est en Antarctique que se joue la lutte géopolitique"
Un avion de ligne atterrit pour la première fois en Antarctique
La couche de glace de l'Antarctique croît plus vite que ses glaciers ne fondent
Tags:
science, bactérie, Antarctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook