Ecoutez Radio Sputnik
    Les voitures à essence

    Les voitures à essence vont disparaître du marché dès 2030

    © AFP 2019 Gabriel Bouys
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    14513
    S'abonner

    A partir de 2030, le marché allemand n'acceptera plus que des voitures sans moteur à combustion interne.

    Encore récemment, on prévoyait le début de l'ère des voitures électriques pour 2 050 — précisément l'année prévue par le constructeur japonais Toyota pour renoncer complètement aux moteurs à combustion interne. Cependant, la situation évolue plus vite qu'on ne l'attendait.

    Les Länder fédéraux allemands suggèrent à la Commission européenne de concevoir un mécanisme de soutien au développement des transports sans émission de CO2. Ainsi, d'ici 2 030 déjà, le marché allemand envisage de n'être plus alimenté que par des voitures sans moteur à combustion interne. Le 4 novembre devra entrer en vigueur l'Accord global pour prévenir les changements climatiques déjà ratifié par 7 pays de l'UE, dont l'Allemagne. Pour remplir les termes de l'accord, d'ici 2 050 l'Allemagne devra réduire de 95 % ses émissions de CO dans l'atmosphère, ce qui implique qu'elle renonce aux voitures à essence dès 2 030.

    Surtout, ceux qui préfèrent les voitures à essence ou diesel n'ont plus aucun argument pour continuer d'empoisonner l'humanité car les deux principaux problèmes des voitures électriques — la vitesse et l'autonomie — sont pratiquement réglés aujourd'hu.

    En 2 008, Tesla Motors, une compagnie américaine de la Silicon Valley, lançait la production de la voiture électrique de sport Tesla Roadster, dont les performances n'avaient rien à envier aux voitures traditionnelles.

    En mai 2 010, la voiture électrique Daihatsu Mira EV transformée par le Club japonais des voitures électriques a parcouru plus de mille kilomètres sans recharge.

    Le 24 août 2 010, la voiture électrique Venturi Jamais Contente dotée de batteries lithium-ion a établi un record de vitesse de 495 km/h sur une distance de 1 000 m. Pendant l'essai, la voiture a atteint la vitesse maximale de 515 km/h.

    Seul problème: l'industrie des voitures électriques ne pouvait pas encore se vanter de proposer des prix abordables — les automobiles de ce type étant plus chères que les concurrents, en grande partie à cause de batteries trop coûteuses. Mais les partisans de la révolution électrique ne sont pas restés les bras croisés.

    Entre 2 007 et 2 014, le prix des batteries lithium-ion a diminué de 1 000 à 410 dollars le kWh. Sachant que les tarifs pour les leaders du marché, comme Tesla et Nissan, sont encore plus bas: 300 dollars et ils baissent de 8 dollars chaque année.

    Par ailleurs, l'Allemagne n'est pas la seule à vouloir donner le feu vert aux voitures électriques. Le gouvernement norvégien étudiait cet été l'éventualité de renoncer complètement à l'importation de voitures avec un moteur à combustion interne à partir de 2 025. Les voitures électriques sont devenues un acteur notable sur le marché de ce pays: 15 % des ventes de voitures sont des véhicules « propres ». C'est 100 fois plus que la moyenne mondiale.

    Lire aussi:

    La première station de recharge pour les véhicules électriques à Moscou
    Le Championnat des véhicules électriques a eu lieu en Chine
    Véhicules électriques: bonus de 10.000 euros à partir d'avril
    La Deutsche Post lance sa production de véhicules électriques
    Tags:
    automobile, essence, véhicules électriques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik