Lu dans la presse
URL courte
Par
Exploration de Mars (87)
1886
S'abonner

Les rayons spatiaux qui toucheront les astronautes pendant le vol vers Mars pourraient provoquer des symptômes de démence et des troubles cognitifs.

C'est ce qu'ont découvert des chercheurs de l'université de Californie qui ont étudié l'effet des particules à haute énergie sur le cerveau des souris.

Les expériences se sont déroulées dans le laboratoire spatial de radiation de la NASA. Les rongeurs ont été soumis à l'impact des particules de titane et d'oxygène ionisé: six mois après l'exposition, les chercheurs ont découvert une accélération des processus inflammatoires dans le cerveau, ainsi qu'une augmentation du nombre de cellules nerveuses endommagées.

La tomographie a révélé des troubles dans le réseau neuronal provoqués par la diminution des dendrites — les prolongements du corps cellulaire des neurones qui reçoivent les signaux d'autres neurones. De plus, les chercheurs ont noté des dommages dans les épines dendritiques — les courtes excroissances qui assurent la liaison entre les cellules. Tous ces changements se sont accompagnés d'une détérioration des résultats aux tests de mémoire et d'apprentissage.

Le rayonnement affecte également le processus de répression des souvenirs désagréables. Selon les chercheurs, pendant le vol aller-retour habité vers Mars, qui durera trois ans, cette exposition pourrait conduire à une anxiété accrue et à un comportement agité. De tels symptômes sont notamment constatés chez les patients souffrant d'une tumeur au cerveau suivant une radiothérapie.

Les astronautes qui travaillent à la Station spatiale internationale (ISS) sont en sécurité car ils sont protégés par la magnétosphère de la Terre.

Les scientifiques suggèrent d'installer, dans les futurs vaisseaux interplanétaires, des compartiments-dortoirs dotés d'une protection contre les rayonnements.

Dossier:
Exploration de Mars (87)

Lire aussi:

Le plan de la conquête de Mars enfin dévoilé!
Des restes d’un ancien tombeau sur Mars agitent Internet
Les lacs de Mars sont bien plus jeunes qu'on ne le pensait
Ils ont simulé la vie sur Mars en s'isolant pendant toute une année!
Tags:
risques, démence, astronautes, NASA, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook