Lu dans la presse
URL courte
Par
0 120
S'abonner

Logiciels permettant de retrouver l'information effacée sur un téléphone, analyseurs de gaz et autres dispositifs optiques ultra-développés: pour retrouver des criminels, le personnel du Comité d'enquête russe (SKR) est doté d'un attirail de pointe, a déclaré le président du Comité Alexandre Bastrykine dont les propos sont rapportés mercredi.

BBC One - Sherlock
© Photo / capture d`écran:Youtube
« Nos criminalistes disposent de complexes mobiles pour recueillir et analyser des données numériques (plateforme UFED)  », a-t-il déclaré. Et d'ajouter qu'un « nouveau système de réseau informatique pour le recueil et l'analyse de données numériques était prêt pour la mise en service avec des postes dans tous les organismes du SKR pour remplacer les dispositifs autonomes UFED ».

De plus, le développeur russe a présenté la maquette d'un nouvel analyseur de gaz pour retrouver des corps, conçu à la demande de la Direction générale de la criminologie.

Parmi les nouveautés techniques du service, on retrouve également un dispositif appelé « source criminalistique de la lumière ». qui permet d'identifier des traces invisibles à l'œil nu laissées par un criminel, ainsi que des appareils optiques pour détecter les caméras cachées Optik-2.

Dans le même temps, le chef du SKR rappelle que les outils et les méthodes des criminels évoluent également.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Le PNR européen, nouvel outil antiterroriste, enfin adopté par les eurodéputés
Ukraine: la police veut créer un réseau d'agents secrets
Un fuyard chinois se rend à la police... après avoir regardé une série TV
Les caméras fixées sur leurs torses rendent les policiers US plus polis
Tags:
criminalité, crimes, données
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook