Ecoutez Radio Sputnik
    La NASA planche sur un avion repliable pendant le vol

    La NASA planche sur un avion repliable pendant le vol

    © NASA
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    953
    S'abonner

    Le repli des ailes en vol offre plusieurs avantages dont les spécialistes de la NASA comptent profiter.

    L'idée ne consiste pas à provoquer une descente en piqué contrôlé comme certains oiseaux — le milan par exemple — mais à accroître l'efficacité des vols et à améliorer les capacités des avions. La NASA a baptisé son concept Spanwise Adaptive Wing (SAW), ce qui se traduit comme « aile d'envergure adaptative ».

    Jusqu'à récemment, les ailes repliables des avions étaient essentiellement utilisées pour que les appareils occupent moins d'espace sur les navires ou dans les hangars de taille réduite. Plusieurs grands avions disposaient ainsi d'ailes repliables pour manœuvrer entre les objets d'infrastructure dans les aéroports. Mais le concept sur lequel travaille la NASA aujourd'hui est complètement différent.

    Les avions hypersoniques, très lourds, ont besoin de stabilisateurs verticaux pour contrôler le cap durant le vol.

    Les spécialistes de la NASA pensent qu'on peut à présent atteindre une partition plus petite et plus précise de l'aile pour un meilleur contrôle grâce aux progrès des mécanismes lui permettant de bouger.

    La plupart des ailes repliables sont dotées aujourd'hui de mécanismes lourds et encombrants qui sont généralement hydrauliques et non électriques — les mécanismes hydrauliques sont plus appropriés et ont fait leurs preuves. Mais aucun changement ou amélioration spécifique n'a été apporté à leur construction depuis le début de leur usage dans les années 1960.

    « Nous revenons aux avions aux ailes repliables », déclare le chercheur de la NASA Matt Moholt. Cela permettra par exemple aux extrémités des ailes, généralement rigides, de se replier.

    Cette technologie pourrait être utilisée sur les avions supersoniques, auxquels le repli ajoutera de la stabilité en créant un empennage vertical plus grand pour compléter le stabilisateur de queue.

    Les spécialistes de la NASA ont l'intention de tester leurs idées sur le prototype à l'échelle réelle PTERA (Prototype-Technology Evaluation and Research Aircraft) au printemps 2017.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Des scientifiques modélisent la plus grande menace pour les avions
    L'armée de l'air russe teste un avion unique (vidéo)
    Un "défi" technique: l'avion solaire vole au-dessus du Pacifique
    Un nouvel avion russe à l’aile en flèche inversée
    Tags:
    oiseaux, avions, NASA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik